Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

27èmes Assises de pathologie (3 et 4 juin 2004)

Quel avenir pour la pathologie ? Les 27èmes Assises de Pathologie s'inscrivent dans une longue tradition de réunions annuelles sous l'égide de la Division Française de l'Académie Internationale de Pathologie.

Les 27èmes Assises de Pathologie s’inscrivent dans une longue tradition de réunions annuelles sous l’égide de la Division Française de l’Académie Internationale de Pathologie.

Ce congrès aura lieu à la Cité des Congrès de Nantes et devrait réunir 500 pathologistes de France et des Pays Francophones.

Le thème de ce congrès est essentiellement centré autour de techniques innovantes et sur l’interface entre la pratique quotidienne des pathologistes et les techniques de criblage à haut débit utilisées en cancérologie.

De plus, l’intérêt du développement des banques de tissu cryoconservé (tumorothèque) pour la recherche en cancérologie sera largement développé.

L’Anatomie Pathologique, discipline médicale, est l’application aux cellules et aux tissus prélevés chez l’homme de diverses méthodes d’analyse basées principalement sur la morphologie, à des fins de diagnostic, de pronostic et de meilleure compréhension des causes et mécanismes des maladies.

Les 27èmes Assises de Pathologie débuteront le jeudi par la Journée des Clubs avec la présence des Clubs de pathologie urologique, digestive, gynécologique et endocrine ainsi que le Club d’hématopathologie.

L’ ouverture officielle des 27èmes Assises se déroulera le vendredi par la tenue d’un symposium, d’une assemblée générale de la division française de l’académie internationale de pathologie et d’un histoséminaire et d’un atelier.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.