Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Cancer : croiser expériences et expertise au cours d’une semaine d’information

Répondant à sa mission d’information, le CHU de Clermont-Ferrand organise une semaine d’information et de sensibilisation sur les cancers, en partenariat avec la Fédération de Cancérologie de l’établissement. Les rencontres se dérouleront sur les CHU d’Estaing et Gabriel-Montpied, du 24 au 28 septembre 2012. L’enjeu : rapprocher l’expertise des soignants et l’expérience des patients. Au programme, exposition et tables rondes sur l’importance de la parole, les facteurs de risques du cancer, l’annonce et l’accompagnement, le plus des soins de support…

Répondant à sa mission d’information, le CHU de Clermont-Ferrand organise une semaine d’information et de sensibilisation sur les cancers, en partenariat avec la Fédération de Cancérologie de l’établissement. Les rencontres se dérouleront sur les CHU d’Estaing et Gabriel-Montpied,
du 24 au 28 septembre 2012.  L’enjeu : rapprocher l’expertise des soignants et l’expérience des patients. Au programme, exposition et tables rondes sur l’importance de la parole, les facteurs de risques du cancer, l’annonce et l’accompagnement, le plus des soins de support…

Tables rondes

Dans une maladie au long cours comme le cancer, les mots ont beaucoup d’importance. Les mots donnent consistance à la réalité de la maladie et des traitements. Justement, quels sont les mots que retiennent les malades du cancer ? Quels sont ceux qu’ils expriment ? Ceux qui leur permettent de lutter contre les maux de la maladie ? C’est ce qui fera l’objet notamment d’une présentation du Comité Patients du CHU, qui regroupe 15 personnes – patients, médecins et soignants – et dont le but est d’échanger sur des thèmes liés à la cancérologie.
Lundi 24 septembre, 18h, espace Ballon de rugby, CHU Estaing.
 
Quels sont les différents facteurs de risques du cancer ? Le Pr Jacques-Olivier Bay, chef du service d’Hématologie clinique et coordinateur de la Fédération de Cancérologie du CHU répondra aux questions des usagers.
Lundi 24 septembre, 18h30, espace Ballon de rugby, CHU Estaing.
 
À côté des soins dits « spécifiques » (chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie), se développent les soins de supports, dont le but est de permettre au patient de mieux vivre avec la maladie et avec les traitements. Psycho-oncologue, spécialistes de la douleur, nutritionnistes, socio-esthéticienne sont autant de professionnels de santé qui interviennent auprès du malade atteint de cancer. Autour d’une table ronde, ils présenteront leur prise en charge et répondront aux questions du public.
Mardi 25 septembre, 18h, espace Ballon de rugby, CHU Estaing.
 
L’annonce d’une maladie grave est un moment bouleversant dans la vie. C’est le moment où tout bascule
: où la personne passe du statut de « personne saine » à « malade ». Pour accompagner ce moment, le Plan Cancer, mis en place en 2002, a précisé la mise en place de « temps d’accompagnement soignant », assurés par des infirmières formées à cet exercice pour accompagner le malade dans son parcours de soin. Comment se déroulent ces temps d’échange ? Quelles informations doivent être apportées au malade ? Les comédiens amateurs du Petit théâtre de Vallières proposeront un jeu de rôle autour de ce moment, guidés par les infirmières d’annonce qui expliqueront leur mission, en présence du Dr Olivier Bézy, psychiatre dans l’unité de Psycho-oncologie.
Mercredi 26 septembre, 18h30, amphithéâtre du CHU Gabriel-Montpied.
 
Le CHU remplit une mission de recherche. En 2011, il y a eu 446 inclusions dans des essais de recherche clinique et 28 patients de plus de 75 ans ont été inclus dans des essais cliniques. Quelles sont les avancées actuelles en matière de recherche clinique en cancérologie ? Le Pr Claude Dubray, vice-Président chargé de la recherche au Directoire du CHU répondra à cette question.
Jeudi 27 septembre, 18h, amphithéâtre du CHU Gabriel-Montpied
Télécharger le programme complet
A visiter : l’exposition « Dessins d’enfants, paroles de patients » sera installée dans le hall du CHU Gabriel-Montpied et dans le hall du CHU Estaing. Vernissage lundi 24 septembre à 17h, hall du CHU Estaing.

L’initiative bénéfice du soutien du laboratoire Merck
En savoir plus sur la Fédération de Cancérologie du CHU de Clermont-Ferrand
La Fédération de Cancérologie du CHU de Clermont-Ferrand regroupe l’ensemble des services de spécialité de l’établissement ayant une activité de prise en charge des patients atteints de cancer. Elle a été créée en décembre 2011 et regroupe actuellement 12 services. Le nombre de nouveaux diagnostics de cancer, 2 715 et le nombre de patients suivis en réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP), 6 554, en 2011, témoignent de l’importance de l’activité de cancérologie du CHU.

Prévalence du cancer en France
Le cancer touche chaque année en France 365 500 personnes (207 000 hommes et  158 500 femmes en 2011, données Inca). Le cancer de la prostate est de loin le cancer le plus fréquent chez l’homme. Chez la femme, c’est le cancer du sein. Sur la période 2004-2008, le cancer est la première cause de mortalité chez l’homme et la seconde chez la femme.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.