Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Cancer : imagerie publique – privée à l’Institut de cancérologie du Gard (ICG)

Nouvelle étape dans le développement de l'offre de soins de l’Institut de cancérologie du Gard avec le démarrage de l’imagerie en coupe (IRM) qui sera assurée par les radiologues du CHU et de la SAS Nemoscan à partir du lundi 6 juillet 2015. Cette activité intervient après l'ouverture de la radiothérapie et les consultations d’oncologie et d’hématologie le 15 juin 2015. Pour le CHU, la troisième phase concernera les services d’hospitalisation mi-septembre.

Nouvelle étape dans le développement de l’offre de soins de l’Institut de cancérologie du Gard avec le démarrage de l’imagerie en coupe (IRM) qui sera assurée par les radiologues du CHU et de la SAS Nemoscan à partir du lundi 6 juillet 2015. Cette activité intervient après l’ouverture de la radiothérapie et les consultations d’oncologie et d’hématologie le 15 juin 2015. Pour le CHU, la troisième phase concernera les services d’hospitalisation mi-septembre. Cette nouvelle organisation apporte une amélioration pour les patients en termes de réduction des délais et d’harmonisation des prises en charge.
IRM à 30 jours
Actuellement, le CHU de Nîmes possède 2 IRM et Nemoscan 3 IRM. L’acquisition d’un appareil supplémentaire, partagé à 50 % entre le CHU et Nemoscan permet de diminuer le délai d’attente des patients à qui un examen par IRM a été prescrit, l’objectif étant de ne pas excéder un délai d’un mois entre la prise de rendez-vous et la réalisation de l’examen (l’objectif national fixé par l’Institut national du cancer – INCA – étant de 20 jours maximum).
Les prises de rendez-vous et les actes de manipulation seront assurés par des personnels du GIE. Le numéro de prise de rendez-vous est un numéro unique : 04 48 27 01 40.
L’activité d’imagerie à l’Institut de cancérologie du Gard a donné lieu à la création en juillet 2014 d’un Groupement d’intérêt économique (GIE), établi entre le CHU de Nîmes et la SAS Nemoscan, qui rassemble plusieurs radiologues de Nîmes et de sa région. Ce GIE, qui organise le partage de l’activité d’imagerie entre opérateurs publics et opérateurs privés concerne les actes d’IRM (imagerie par résonance magnétique). Le GIE a, dans ce cadre, acquis une IRM qui complète l’offre pour des examens spécialisés en imagerie cancérologique (IRM de diffusion corps entier notamment) dans la région.
À compter de septembre, et à l’aune du regroupement à l’ICG d’autres équipements d’imagerie dédiés, les activités de mammographie-échographie, de radiologie et d’échographie polyvalentes seront déployées dans le nouvel Institut et assurées également conjointement par des médecins radiologues du CHU et des médecins radiologues libéraux de ville. Des examens de radiologie et d’imagerie non relatifs à une pathologie cancéreuse pourront être assurés au sein de l’ICG afin de bénéficier des équipements de dernière génération. Au total, plus de 18 000 personnes sont attendues par an en radiologie dont 8 000 en IRM.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

HCL : une série vidéo destinée aux patients du cancer digestif 

Le mois dernier, les Hospices Civils de Lyon ont publié une série vidéo destinée aux patients atteints d’un cancer digestif, afin d’expliquer en toute transparence le parcours de soins mis en place à l’hôpital Lyon Sud. Une initiative qui se veut rassurante pour les personnes atteintes.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.