Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Dépistage du cancer colorectal : Quand prévention rime avec connexion

A l’occasion de la journée nationale de dépistage du cancer colorectal par coloscopie, le CHU de Poitiers invite les internautes à échanger en direct avec un gastroentérologue sur www.chu-poitiers.fr, le mardi 27 mars, de 15h à 17h et de 18h à 20h00. L’enjeu : convaincre le public de la nécessité d’un dépistage après 50 ans et expliquer les indications des deux examens possibles : la recherche de sang dans les selles ou la coloscopie ; seules armes de prévention efficaces contre un cancer en constante augmentation. Et nouvelles technologies obligent le message passe désormais par la toile.

A l’occasion de la journée nationale de dépistage du cancer colorectal par coloscopie, le CHU de Poitiers invite les internautes à échanger en direct avec un gastroentérologue sur www.chu-poitiers.fr, le mardi 27 mars, de 15h à 17h et de 18h à 20h00. L’enjeu : convaincre le public de la nécessité d’un dépistage après 50 ans et expliquer les indications des deux examens possibles : la recherche de sang dans les selles ou la coloscopie ; seules armes de  prévention efficaces contre un cancer en constante augmentation. Et nouvelles technologies obligent le message passe désormais par la toile.
L’initiative de ce forum revient à l’unité d’endoscopie digestive du service d’hépato-gastro-entérologie et assistance nutritive du CHU qui relaie à sa manière la campagne lancée par les sociétés savantes de pathologie digestive.
Avec 40 000 nouveaux cas chaque année, le cancer colorectal est la 3ème cause de cancer en France. Son diagnostic encore trop souvent tardif fait de lui un des cancers  les plus meurtriers : 18 000 décès par an lui sont imputés.

Un dépistage adapté au risque

Les personnes à risque élevé 
Les personnes ayant des antécédents personnels ou familiaux de polype ou de cancer colorectal présentent un risque élevé de cancer colorectal (même en l’absence de symptômes). Elles se verront proposer un examen endoscopique appelé coloscopie, réalisé sous une courte anesthésie générale durant une hospitalisation d’une demi-journée. La coloscopie permet de détecter des polypes du colon ou du rectum à un stade très précoce ; les lésions peuvent être de l’ordre du millimètre. Ces tumeurs bénignes mais précancéreuses seront enlevées (réséquées) durant cet examen. La résection de ces polypes lors de la coloscopie permet d’éviter leur transformation avec le temps en cancer. A ce stade le patient ne ressent aucun symptôme d’où la nécessité de réaliser des examens systématiques.
Les adultes de plus de 50 ans à risque moyen
Les hommes et les femmes de plus de 50 ans, sans antécédent sont considérés comme étant à risque moins élevé de cancer colorectal. Dans ce cas, le dépistage du cancer colorectal se fera par la recherche de sang dans les selles. En cas de test positif, une coloscopie est recommandée.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Un nouveau robot chirurgical au CHU de Poitiers

Le mois dernier, le CHU de Poitiers s’est doté du nouveau robot chirurgical Da Vinci X. Une technologie qui permet à plusieurs de ses services de multiplier le nombre d’opérations mais également de développer de nouvelles perspectives pour certaines spécialités.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.