Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le « CHU de demain » : une ambition et une mission

Un an après les Assises nationales hospitalo-universitaires qui se sont tenues à Toulouse en décembre 2016 et un an avant la célébration du 60ème anniversaire de la création des CHU, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, lancent une mission sur le « CHU de demain ».
Un an après les Assises nationales hospitalo-universitaires qui se sont tenues à Toulouse en décembre 2016 et un an avant la célébration du 60ème anniversaire de la création des CHU, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, lancent une mission sur le « CHU de demain ».
Les présidents des 6 conférences des directeurs généraux, des présidents de CME de CHU, des Doyens des facultés de santé et des Présidents des universités sont invités à travailler de concert pour proposer une vision rénovée du modèle hospitalo-universitaire et renforcer le rôle des CHU, notamment dans la recherche et l’innovation en santé, la formation des professionnels de santé et l’organisation territoriale de l’offre de soins.

La mission est confiée aux Présidents de Conférence 

–  Pr Michel Claudon, Président de la Conférence des présidents de CME de CHU
–  M. Jean-Pierre Dewitte, Président de la Conférence des directeurs généraux de CHU
–  Pr Jean-Luc Dubois-Rande, Président de la Conférence des Doyens de faculté de médecine
–  Pr Bernard Muller, Président de la Conférence des Doyens de pharmacie
–  Pr Gilles Roussel, Président de la Conférence des Présidents d’Université
–  Pr Corinne Taddei-Gross, Présidente de la Conférence des Doyens d’odontologie

Rendez-vous en novembre 2018

Le rapport de mission qu’ils élaboreront devra être remis aux ministres en novembre 2018, peu avant la tenue des 16ème Assises hospitalo-universitaires à Poitiers qui fêteront le 60ème anniversaire de la création des CHU. Leurs préconisations devront avoir pour objectif d’envisager le « CHU de demain » et s’inscrire dans le cadre de la Stratégie Nationale de Santé dont les travaux d’élaboration ont été lancés par le gouvernement en septembre dernier.
Télécharger la lettre de mission adressée aux Présidents de Conférence
http://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/lettre_de_mission_aux_presidents_des_6_conferences.pdf

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.