Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le Plan de Déplacement Administration (PDA), projet phare du CHU

Le CHU de Bordeaux s'engage dans une réduction d'impact environnemental. Depuis 2008, le CHU de Bordeaux s'est engagé dans une démarche de développement durable avec pour objectifs de promouvoir le respect de l'environnement dans ses activités quotidiennes et de favoriser sa responsabilité sociétale envers ses usagers et ses professionnels. Le plan de déplacements du CHU de Bordeaux figure parmi les projets phares

Depuis 2008, le CHU de Bordeaux s’est engagé dans une démarche de développement durable avec pour objectifs de promouvoir le respect de l’environnement dans ses activités quotidiennes et de favoriser sa responsabilité sociétale envers ses usagers et ses professionnels. Le plan de déplacements du CHU de Bordeaux figure parmi les projets phares.

Sa mise en oeuvre souligne la volonté du CHU de réduire son impact environnemental, en particulier sur le climat dû aux déplacements des patients, professionnels, mais aussi fournisseurs, usagers, étudiants… Dans ce domaine, Bordeaux est un des CHU les plus engagés.

Une importante enquête menée auprès de l’ensemble de la communauté hospitalière a permis la concrétisation d’un plan d’actions qui sera déployé à compter du second semestre 2009. Ce plan présente un ensemble de mesures concrètes regroupées autour de cinq axes :

-> Le premier vise à insuffler et pérenniser une dynamique PDA au travers de la coordination et du management du projet (y compris par la recherche de financements), d’une part, de la promotion et de l’information, d’autre part, et enfin, de son évaluation.

-> Le deuxième axe vise à améliorer structurellement les conditions et la sécurité des déplacements et est dédié au renforcement du confort et de la sécurité liés à l’ensemble des déplacements. Exemple d’actions : améliorer l’accueil et la sécurité des cyclistes, favoriser des lignes de transports plus directes…

-> Le troisième et le quatrième ont pour objet de faciliter et sécuriser les déplacements alternatifs domicile-travail et professionnels et tendent à renforcer l’implication du CHU dans les solutions offertes (covoiturage, vélo, équité entre les modes) et à réaménager l’organisation du travail et des déplacements qui en découlent. Exemples d’actions : sécuriser l’usage du vélo (remise de kits de sécurité, marquage…), encourager le covoiturage…

-> Enfin, le cinquième axe vise à faciliter et sécuriser l’accueil et les déplacements internes sur les sites en vue de renforcer le poids des déplacements alternatifs à la voiture sur des trajets internes aux sites. Exemples d’actions : renforcement de la flotte de vélos de service, mise en place de navettes internes électriques, développement des réunions en visioconférence…

La mise en oeuvre de ce plan s’inscrit dans une logique de partenariat et passe par l’association et l’implication d’organismes et d’acteurs essentiels à l’évolution des comportements en matière de mobilité, tels que les collectivités territoriales, notamment la Communauté urbaine de Bordeaux, la Région Aquitaine pour le réseau TER, la Ville de Bordeaux, les prestataires de transports en commun, tels que la société Kéolis (TBC), et les multiples associations qui concourent à promouvoir et faciliter le développement des modes de déplacements alternatifs et doux (vélo, marche à pied, auto-partage, etc.).

Enfin, le CHU de Bordeaux a souhaité assurer une cohérence entre cette démarche et le projet de Charte de sécurité routière qu’il est en train de conclure avec l’Etat, la CNRACL et la CRAM.

Le plan d’actions mis en oeuvre au CHU dans le cadre de son Plan de Déplacement Administration a été présenté à la presse le 18 septembre 2009 par Alain Juppé, Maire de Bordeaux, Président du Conseil d’Administration du CHU de Bordeaux et Alain Hériaud, Directeur Général du CHU de Bordeaux.

Repères
Au CHU de Bordeaux, 9512 employés automobilistes parcourent tous les jours en moyenne 36,2 km, soit 75,7 millions de kilomètres par an ce qui équivaut à 1894 fois le tour de la terre = 51,8 tonnes EqCO2 par jour pour un total de 1 1407,2 tonnes par an !

En savoir plus :
www.chu-bordeaux.fr

Télécharger le n°spécial PDA du journal Passerelles

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.