Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’enfant diabétique : de l’hôpital à la vie de tous les jours

Pour améliorer la qualité de vie des 650 enfants et adolescents diabétiques et celle de leurs familles, l'association «Enfance /Adolescence et Diabète Midi-Pyrénées » promeut l'accompagnement global (médical, psychologique, social et scolaire) des jeunes diabétique en Midi-Pyrénées.

Pour améliorer la qualité de vie des enfants et adolescents diabétiques, et celle de leurs familles, l’association «Enfance /Adolescence et Diabète Midi-Pyrénées » promeut l’accompagnement global (médical, psychologique, social et scolaire) des jeunes diabétique en Midi-Pyrénées.

650 enfants et adolescents diabétiques de Midi-Pyrénées
Jeanne 13 ans, Pierre 18 mois, Enzo 5 ans, Rose 7 ans, Nathan 17 ans… sont de jeunes diabétiques. Comme les 650 enfants et adolescents diabétiques de Midi-Pyrénées, ils doivent quotidiennement et à vie surveiller leur taux de sucre dans le sang. Suite à cet examen, ils adaptent leurs doses d’insuline qu’ils s’administrent par piqûres plusieurs fois par jour. Ils apprennent également à gérer leur alimentation, leur activité physique, et l’appréhension de leur stress. Il s’agit du diabète de type 1 encore appelé diabète insulinodépendant.

L’association : objectifs et mission
« Enfance/Adolescence et Diabète Midi-Pyrénées » a pour objet l’amélioration de la qualité de vie des enfants et adolescents diabétiques, et de celle de leurs familles. Elle oeuvre pour l’autonomisation de l’enfant par l’éducation de l’enfant et de sa famille à sa pathologie, en facilitant son intégration sociale en milieu scolaire et parascolaire. Autant de moyens pour faire accepter le diabète par l’enfant, ses parents et la fratrie.

La mission de l’association se concrétisera notamment par l’organisation sur l’année scolaire 2007/2008
– de 60 journées d’éducation thérapeutique,
– de 6 séjours « Nutrition/Sport et Diabète » à destination des adolescents,
– de 5 ateliers « Nutrition et Diabète » pour les parents,
– de 150 interventions en milieu scolaire et para scolaire, pour un meilleur accueil de l’enfant,
– de 10 ½ journées « groupe de parole » pour les enfants et adolescents, pour les parents et pour la fratrie.

Créée en 2006 à l’initiative du service de diabétologie de l’Hôpital des enfants de Toulouse, « Enfance/Adolescence et Diabète Midi-Pyrénées », est une association indépendante loi 1901 dont les membres fondateurs ont : les Hôpitaux de Toulouse, l’association nationale « Aides aux Jeunes Diabétiques » (reconnue d’utilité publique) et le groupe agro-alimentaire Fleury Michon (principal mécène).

Pour plus d’information
Enfance/Adolescence et Diabète Midi-Pyrénées,
Hôpital des Enfants de Toulouse – 330 avenue de Grande Bretagne
TSA 70034 – 31059 Toulouse Cedex 9

Contacts : Docteur Claire Le Tallec, Déléguée Générale, 05.34.55.85.64 –
letallec.c@chu-toulouse.fr
Patrick Lartiguet, Délégué administratif, 06.16.74.27.49
patrick_lartiguet@yahoo.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.