Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’équilibre retrouvé

L'exercice 2008 s'achève pratiquement à l'équilibre pour le CHRU de Montpellier (-0,116 M€ sur 683 M€ de produits d'exploitation soit -0,017%). Ce résultat a été salué par le Conseil d'Administration réuni le 29 janvier, sa Commission Médicale d'Etablissement et son Comité Technique d'Etablissement. Il dépasse favorablement les objectifs de début d'année qui fixaient à –22,4 M€ le niveau du résultat 2008.

L’exercice 2008 s’achève pratiquement à l’équilibre pour le CHRU de Montpellier (-0,116 M€ sur 683 M€ de produits d’exploitation soit -0,017%). Ce résultat a été salué par le Conseil d’Administration réuni le 29 janvier, sa Commission Médicale d’Etablissement et son Comité Technique d’Etablissement. Il dépasse favorablement les objectifs de début d’année qui fixaient à –22,4 M€ le niveau du résultat 2008.

Ce résultat tient avant tout aux conséquences d’un dispositif managérial profondément modifié ces dernières années. L’ensemble des unités du CHRU fonctionne désormais dans des pôles d’activités médicales, médico-techniques et administratives. Chacun d’entre eux est piloté par un responsable de haut niveau engagé contractuellement avec la Direction Générale et disposant de délégations de gestion très fortes. Ainsi les médecins responsables des pôles gèrent l’ensemble des ressources humaines et matérielles directement attachées à leur pôle. Un système de pilotage très efficace a accompagné ce changement radical.

Des efforts majeurs d’économie et de productivité ont été ainsi recherchés et mis en oeuvre. Plusieurs secteurs d’hébergement autrefois dissociés ont été regroupés (chirurgie infantile notamment). Le Conseil exécutif est à la source de ces changements par l’expression de ses avis transmis au Directeur Général et au Conseil d’Administration.

L’accent à été mis sur la maîtrise des charges et le développement de l’activité. Après neutralisation de la baisse des tarifs de -3,2%, les produits d’exploitation 2008 résultant des hospitalisations ont augmenté de 2 % comparativement à 2007, contre 1,1% prévus à l’état prévisionnel de recettes et de dépenses 2008 (EPRD).

Les produits liés aux consultations et aux actes externes ont augmenté de 12% en 2008. Cette évolution reflète la volonté du CHRU de privilégier les prises en charge de courte durée (hospitalisations de jour et consultations).

L’investissement relancé dès 2005 a atteint en 2008, 54 M€. Il correspond à l’application d’un plan de rattrapage par rapport au début des années 2000 et devrait atteindre 70 M€ en 2009.

Le Conseil d’Administration s’est félicité des bonnes performances pour 2008, année de l’accréditation V2 du CHRU par la Haute Autorité de Santé.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”