Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Maladies rares : quand l’union devient accélérateur de recherche

Le Groupement de Coopération Sanitaire HUGO (GCS HUGO) et la Fondation maladies rares, partenaires, d’un appel à projets Grand Ouest dédié à la recherche translationnelle & clinique dans les maladies rares. « Destiné à accélérer le transfert vers la clinique des approches innovantes au bénéfice des malades, ce partenariat va aussi stimuler l’accès des chercheurs du grand ouest aux appels à projets nationaux » précise Yann Bubien, Administrateur du GCS et Directeur Général du CHU d’Angers. Plus de 8 000 maladies rares sont recensées mais il existe seulement 300 traitements.
Le Groupement de Coopération Sanitaire HUGO (GCS HUGO) et la Fondation maladies rares, partenaires, d’un appel à projets Grand Ouest dédié à la recherche translationnelle & clinique dans les maladies rares. « Destiné à accélérer le transfert vers la clinique des approches innovantes au bénéfice des malades, ce partenariat va aussi stimuler l’accès des chercheurs du grand ouest aux appels à projets nationaux » précise Yann Bubien, Administrateur du GCS et Directeur Général du CHU d’Angers. Plus de 8 000 maladies rares sont recensées mais il existe seulement 300 traitements. D’où l’urgence de découvrir de nouvelles stratégies thérapeutiques. Ces progrès sont attendus par 3 millions de personnes en France. 
Une priorité : accélérer le développement interrégional de la recherche translationnelle & clinique dans le domaine des maladies rares
Le partenariat GCS HUGO – Fondation maladies rares, d’une durée de 3 ans, va permettre, au sein de l’inter-région Ouest, de soutenir des projets collaboratifs qui auront pour objectif de transférer en clinique des approches innovantes. Une des mesures phare de ce partenariat sera le lancement d’un appel à projets conjoint. Il s’agit de donner aux médecins et chercheurs de l’inter-région, les moyens de formuler, tester ou développer des concepts novateurs dans un souci d’application directe.
L’action conjointe des deux partenaires
Le GCS HUGO mobilisera les acteurs du territoire (expertise clinique, plateforme technologiques de haut niveau) pour déposer des projets à haute valeur ajoutée scientifique.
La Fondation maladies rares mobilisera son réseau d’experts ‘maladies rares’ et son savoir-faire, dans le pilotage et l’accompagnement de cet appel à projets en facilitant la mise en lien des acteurs sur le terrain et l’évaluation des dossiers soumis à une double expertise extérieure, aux côtés du GIRCI Grand Ouest. ‘Il est crucial d’aller plus vite de la preuve de principe en laboratoire au médicament disponible pour les malades. Cet appel à projets conjoint est un moyen supplémentaire pour accélérer la recherche sur les maladies rares’ explique Jean-Louis Mandel, directeur par interim de la Fondation maladies rares.
Pour en savoir plus sur le partenariat, visionner la video  de Yann Bubien, administrateur du Groupement de coopération sanitaire HUGO et directeur général du CHU d’Angers
Pour tout renseignement complémentaire : Cécile Jaglin-Grimonprez
Déléguée générale GCS HUGO – Cecile.jaglin@chu-hugo.fr – Tél : 06 23 48 66 41
@HUGrandOuest
www.chu-hugo.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.