Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Maladies rénales : un congrès international pour faire le point

Après Würzburg, Allemagne en 2002, et Oxford, Royaume Uni en 2005, c'est au tour du CHU d'Amiens d'accueillir le troisième congrès international des maladies du rein « Uremic Toxins and Cardiovascular Disease » du 3 au 5 octobre 2008. Organisé par le groupe européen EUTox (European Uremic Toxin Work Group) sous la responsabilité du Pr Massy du CHU Amiens ce congrès est parrainé par deux sociétés européennes de néphrologie (ESAO and ERA-EDTA).

Après Würzburg, Allemagne en 2002, et Oxford, Royaume Uni en 2005, c’est au tour du CHU d’Amiens d’accueillir le troisième congrès international des maladies du rein « Uremic Toxins and Cardiovascular Disease » du 3 au 5 octobre 2008. Organisé par le groupe européen EUTox (European Uremic Toxin Work Group) sous la responsabilité du Pr Massy du CHU Amiens ce congrès est parrainé par deux sociétés européennes de néphrologie (ESAO and ERA-EDTA).

Des experts européens, japonais et américains de très haut niveau feront le point sur les mécanismes et prises en charge des complications de la toxicité urémique [ex : ischémie myocardique, rigidité vasculaire, calcifications cardiovasculaires, atteintes osseuses, et anémie], et sur les méthodes d’épuration extra-rénale et de transplantation rénale. Objectif : développer de nouvelles stratégies de prévention et de traitement des maladies rénales chroniques.

Les maladies rénales au premier rang des problèmes de santé publique en France
Le vieillissement de la population, la prévalence élevée de l’hypertension artérielle, des maladies vasculaires et du diabète favorisent la progression des maladies rénales dans tous les pays développés. En Frances, elles touchent plus de 2 millions de personnes. Parmi elles, 50.000 sont arrivées au stade ultime et doivent être transplantés ou dialysés. C’est pourquoi la stabilisation de l’incidence de l’insuffisance rénale chronique et l’amélioration de la qualité de vie des malades sous dialyse ont été retenues parmi les objectifs énumérés dans la Loi du 9 août 2004 relative à la santé publique à atteindre d’ici 2008.
Le coût des maladies des reins représente 2 % des dépenses de l’assurance maladie.

Confortant le rayonnement international de l’établissement amiénois, ce congrès bénéfice du soutien de l’Association des Néphrologues Picards, du CHU d’Amiens, de l’Université de Picardie Jules Verne, et de la Région de Picardie.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.