Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

« No smoking day » version France CHU

Le 31 mai, les CHU de France invitent jeunes et adultes à prendre part à la journée mondiale sans tabac. Examens, conseils, conférences et jeux à l'appui, les CHU veulent les sensibiliser aux conséquences désastreuses du tabac sur la santé et à son coût pour la société, l'environnement et l'économie. Dans l'hexagone, 30% de la population fume, soit environ 20 millions de personnes. En 2016, le tabac est à l'origine de plus 60 000 décès en France et à horizon 2030, sans une intensification de l’action, c’est plus de 8 millions de fumeurs qui décéderont dans le monde prévient l'OMS qui qualifie le tabac de "menace pour le développement".
Le 31 mai, les CHU de France invitent jeunes et adultes à prendre part à la journée mondiale sans tabac. Examens, conseils, conférences et jeux à l’appui, les CHU veulent les sensibiliser aux conséquences désastreuses du tabac sur la santé et à son coût pour la société, l’environnement et l’économie. Dans l’hexagone, 30% de la population fume, soit environ 20 millions de personnes. En 2016, le tabac est à l’origine de plus 60 000 décès en France et à horizon 2030, sans une intensification de l’action, c’est plus de 8 millions de fumeurs qui décéderont dans le monde prévient l’OMS qui qualifie le tabac de "menace pour le développement".
Une mobilisation d’ampleur dans les hôpitaux universitaires
A Amiens, les sages-femmes tabacologues du CHU tiendront un stand d’information et de sensibilisation au sevrage tabagique. Elles répondront aux questions des visiteurs sur les conséquences du tabagisme sur la femme enceinte et son enfant et présenteront la nouvelle activité du service «l’acupuncture, alternative aux substituts nicotiniques dans le sevrage tabagique».
A Montpellier, l’équipe médicale du Professeur Xavier Quantin, coordonnateur du département de tabacologie, s’investit dans l’aide au sevrage. Elle mesurera les taux de monoxyde de carbone (CO) sur plusieurs sites
A Saint-Etienne l’équipe de tabacologie effectuera une évaluation de la dépendance tabagique et du dosage du monoxyde de carbone. Les visiteurs pourront aussi réaliser un test de mesure de la respiration (une spirométrie) qui sera interprétée par un médecin. En fonction des résultats, le patient sera dirigé vers un spécialiste ou vers un entretien motivationnel à l’arrêt du tabac.
En complément Activ’radio diffusera des entretiens avec des spécialistes.
         Affiche de la journée mondiale sans tabac réalisée par le CHU de Saint-Etienne
A Tours,  l’Unité de Coordination en Tabacologie (UCT) composée de médecins, infirmiers, sages-femmes, diététiciennes, sophrologues ira à la rencontre du public
Ces actions ponctuelles complètent les mesures anti-tabac déployées tout au long de l’année, paquets neutres, moi(s) sans tabac, forfait de 150€ par an et par fumeur.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.