Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

NTIC et santé, un partenariat pour explorer de nouvelles applications

France Télécom et le CHU de Nice annoncent un partenariat pour évaluer et développer l'usage des nouvelles technologies dans le domaine de la Santé.

France Télécom et le Centre Hospitalier Universitaire de Nice ont signé une convention de partenariat portant sur le développement des NTIC (Nouvelles Technologies de l’information et de la Communication) dans le domaine de la santé. Ce partenariat entre le premier CHU multi-sites en cours de certification (V2) par la Haute Autorité de Santé (HAS) et le leader européen de la recherche et développement en télécommunications permettra d’améliorer le partage et la circulation de l’information, de favoriser les échanges entre les professionnels de santé et de maintenir le contact avec le patient en toutes circonstances, même à distance.

La signature de la convention de partenariat a eu lieu en présence de Monsieur Jean-Jacques Romatet, Directeur Général du CHU de Nice et de Pascal Viginier, Directeur Exécutif de France Télécom, en charge de la R&D, dans les locaux de la R&D à Issy-les-Moulineaux.

Avec ce partenariat, France Télécom poursuit son engagement dans le domaine de la santé. Désormais, les chercheurs du Groupe disposeront d’un riche territoire d’expérimentation des technologies de l’information et de la communication appliquées au domaine de la santé. Ils pourront ainsi définir les conditions techniques et financières à prendre en compte dans la perspective d’une diffusion commerciale des technologies.

Quatre champs d’applications

– Modalités d’échange et de partage des données relatives aux patients entre établissements de soins (Dossier Patient Partagé ou « DPP »). Elles seront d’abord testées dans le cadre de la réalisation du réseau de greffe PACA Est pour améliorer l’animation du réseau des donneurs, le suivi des greffés et la maîtrise des soins en matière de risques et de gestes thérapeutiques, selon les préconisations de l’Agence de Bio-Médecine (ABM). Ces services pourraient servir de modèle et préfigurer le futur réseau national de la greffe.

– Technologies et services innovants à destination des professionnels de la santé ou des patients, afin de développer la prévention en matière de santé publique, en informant, éduquant et donc en ayant pour objectif la responsabilisation du patient.

– Objets communicants pour la gestion des ressources biologiques dans le but de favoriser le développement et les échanges avec la recherche clinique tout en améliorant la qualité et la traçabilité.

– Solutions pour la gestion de crise, déclenchement et gestion d’alerte, accompagnement et prise en charge optimisés des patients en situation d’urgence.

Ce partenariat permet au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Nice, précurseur dans le développement de démarches qualité à l’hôpital, d’affirmer son rôle de centre de ressources, d’animateur du territoire de soins et de pilote dans l’émergence et la coordination d’une nouvelle démocratie sanitaire à l’échelle régionale et nationale.

Cette collaboration vient compléter le partenariat existant entre Orange et le CHU de Nice, mis en place depuis novembre 2002. Il vise à développer et expérimenter des services mobiles innovants dans le domaine de la santé publique, comme SMSoleil, le premier service d’information et de conseil dans les risques d’exposition au soleil, testé cet été à Nice. Ces actions s’inscrivent dans le programme «Orange Care » dont l’objectif est de mettre l’innovation au service de la santé et du bien-être.

A propos du CHU de Nice
Le Centre Hospitalier Universitaire de Nice est un établissement public de santé représentant 7 000 professionnels dont 1 000 médecins. Il déploie son activité sur cinq sites : l’hôpital Archet, l’hôpital Cimiez, l’hôpital Pasteur, l’hôpital Saint-Roch, Le Centre de soins de suite et de réadaptation, et la maison de retraite de Tende. Le CHU de Nice est impliqué fortement depuis plusieurs années dans l’intégration des nouvelles technologies au service du bien-être et de la santé de la population.
http://www.chu-nice.fr

A propos de France Télécom
France Télécom, un des principaux opérateurs de télécommunications au monde, sert 130 millions de clients sur les cinq continents (220 pays ou territoires) au 30 septembre 2005 et a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 47,16 milliards d’euros en 2004 en normes françaises (46,16 milliards d’euros en normes IFRS). Au 3ème trimestre 2005, le chiffre d’affaires consolidé s’élève à 12,26 milliards d’euros en normes IFRS. Lancé en juin 2005, le programme de transformation NExT (Nouvelle Expérience des Télécommunications) permet au Groupe de poursuivre sa transformation d’opérateur intégré afin de faire de France Télécom l’opérateur de référence des nouveaux services de télécommunications en Europe. D’ici à 2008, ses clients pourront accéder à un univers de services de communication enrichis et simplifiés par l’intermédiaire, notamment, de sa marque Orange.

Second opérateur mobile et fournisseur d’accès Internet en Europe et parmi les leaders mondiaux des services de télécommunications aux entreprises multinationales, France Télécom (NYSE:FTE) est cotée en Bourse à Paris et à New York.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.