Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Polar au CHU

L'hôpital, lieu d'intrigues ? Durant l'été 2004, 180 auteurs en herbe de romans policiers ont participé au concours lancé par le CHU de Rouen et le quotidien Paris-Normandie. Il fallait écrire une nouvelle policière en 4 feuillets maximum et les adresser à la délégation de la communication du CHU. Les oeuvres soumises à un jury composé de journalistes et d'hospitaliers ont été classées en deux catégories les jeunes de moins de 15 ans (8 nouvelles reçues) et les adultes et en trois styles : intrigue, émotion et humour. Consécration pour les gagnants : les 10 premières nouvelles de chaque catégorie ont été publiées dans un tiré à part du célèbre Paris Normandie et leurs auteurs récompensés par la librairie L'Armitière de Rouen.

L’hôpital, lieu d’intrigues ? Durant l’été 2004, 180 auteurs en herbe de romans policiers ont participé au concours lancé par le CHU de Rouen et le quotidien Paris-Normandie. Il fallait écrire une nouvelle policière en 4 feuillets maximum et les adresser à la délégation de la communication du CHU. Les oeuvres soumises à un jury composé de journalistes et d’hospitaliers ont été classées en deux catégories les jeunes de moins de 15 ans (8 nouvelles reçues) et les adultes et en trois styles : intrigue, émotion et humour. Consécration pour les gagnants : les 10 premières nouvelles de chaque catégorie ont été publiées dans un tiré à part du célèbre Paris Normandie et leurs auteurs récompensés par la librairie L’Armitière de Rouen.

Dans l’imagination des écrivains l’hôpital devient le lieu idéal pour un trafic de drogue ou pour l’accouchement d’un clone d’Hitler… Moins blanc et moins hospitalier qu’il n’y paraît, l’établissement inspire idées noires et frissons et pas seulement aux patients mais aussi aux médecins et au personnel administratif et soignant…

En 2004, Lire en fête fut l’occasion de décerner le prix Flaubert aux auteurs d’un genre nouveau et décapant : le roman noir hospitalier que le CHU de Rouen vient d’inaugurer. En 2005 on retrouvera avec délectation la seconde édition de Polar au CHU. Préparez scalpels et stylos…

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.