Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Résultats 2012 : réduction du déficit, l’AP-HP respecte ses engagements financiers

Pour la 3ème année consécutive, l’AP-HP respecte le budget prévisionnel et poursuit sa trajectoire de retour à l’équilibre. Avec un déficit tous comptes confondus établi autour de 20M€ en 2012 soit une baisse de 70% par rapport à 2011, l’AP-HP enregistre un meilleur résultat que les projections (38 M€), pour un budget de près de 6,7 milliards d'euros. Le compte principal est, comme prévu, déficitaire de 73 M€ contre 90 M€ en 2011 et 115 M€ en 2010.

Pour la 3ème année consécutive, l’AP-HP respecte le budget prévisionnel et poursuit sa trajectoire de retour à l’équilibre. Avec un déficit tous comptes confondus établi autour de 20M€ en 2012 soit une baisse de 70% par rapport à 2011, l’AP-HP enregistre un meilleur résultat que les projections (38 M€), pour un budget de près de 6,7 milliards d’euros. Le compte principal est, comme prévu, déficitaire de 73 M€ contre 90 M€ en 2011 et 115 M€ en 2010.
Résultats            Compte principal (M€)   Tous comptes confondus (M€)
2010                            – 115                                  – 103
2011                              – 90                                    – 72
2012                              – 73 (prévisionnel)              – 20 (prévisionnel)
Plus d’ambulatoire et d’HAD
L’année 2012 se traduit par une augmentation de l’activité notamment en chirurgie ambulatoire (+5 % vs 2011) et en hospitalisation à domicile (+15 % vs 2011), qui s’est accompagnée comme annoncé d’une politique active de recrutement et de fidélisation des personnels soignants en remplacement d’un recours à l’intérim.
L’AP-HP a pleinement assumé ses missions en matière de prise en charge des publics précaires bénéficiaires de l’Aide médicale de l’Etat (AME) -ce qui s’est traduit par une perte de recettes de 40 M€ du fait de la nouvelle tarification- et est présente sur les territoires, assurant l’accueil des urgences (+ 20 000 séjours) et la permanence des soins.
Par ailleurs, conformément aux engagements pris dans le cadre du plan global de financement pluriannuel 2012-2016, la capacité d’autofinancement est maintenue ;  l’endettement global maîtrisé.
La dette globale de l’AP-HP se situe au 31 décembre 2012 à 2 327 M€, soit 33,6 % du total des produits contre 35% à la fin de l’année 2011. Cette bonne maîtrise de la trajectoire financière s’est traduite dans les notations émises par l’agence FITCH le 24 janvier 2013 qui a confirmé les notations  « AAA » à long terme et  « F1+ » à court terme.
Ces résultats concrétisent les efforts réalisés par l’ensemble des établissements de l’AP-HP pour améliorer la capacité d’autofinancement et viser à garantir le maintien d’un niveau d’investissement nécessaire à l’accomplissement de ses missions. En 2013, l’AP-HP entend maintenir ses efforts de transformation et de modernisation de son organisation au service de ses patients.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.