Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Un guide pour mieux accueillir ceux qui souffrent de troubles cognitifs aux urgences

Si les équipes hospitalières répondent parfaitement aux besoins médicaux, elles ne maîtrisent pas toujours la culture «gériatrique» et celle de la maladie d’Alzheimer en particulier qui permettent d’adapter des mesures pour atténuer les effets délétères de la rupture ou la majoration des troubles cognitifs. Face à ce constat, la Fondation Médéric Alzheimer publie le 3e guide de sa Collection Repères: «Améliorer l’accueil aux urgences des personnes âgées ayant des troubles cognitifs».

Si les équipes hospitalières répondent parfaitement aux besoins médicaux, elles ne maîtrisent pas toujours la culture «gériatrique» et celle de la maladie d’Alzheimer en particulier qui permettent d’adapter des mesures pour atténuer les effets délétères de la rupture ou la majoration des troubles cognitifs. Face à ce constat, la Fondation Médéric Alzheimer publie le 3e guide de sa Collection Repères: «Améliorer l’accueil aux urgences des personnes âgées ayant des troubles cognitifs».
L’arrivée au service des urgences représente une rupture totale avec le cadre de vie et les habitudes, plus encore pour une personne présentant des troubles cognitifs. L’irruption dans un monde inconnu sous tension est source d’inquiétude, d’angoisse, d’agitation… tant les repères sont brutalement bouleversés. Réalisé en partenariat avec la Fédération Hospitalière de France, France Alzheimer, la Société Française de Gériatrie et Gérontologie, la Société Française de Médecine d’Urgence et l’Union Nationale des Associations Familiales, ce guide est destiné aux gestionnaires et professionnels de terrain afin d’améliorer l’accueil et l’accompagnement des personnes avec troubles cognitifs et de leurs aidants.
« L’amélioration de l’accueil aux urgences des personnes âgées ayant des troubles cognitifs représente une nécessité. Il est temps de passer à l’action ! », déclare Hélène Jacquemont, Présidente de la Fondation Médéric Alzheimer. « Le vécu des équipes confrontées à de telles situations conforte cet objectif et plusieurs services d’urgences des hôpitaux se sont déjà engagés dans cette voie. Fruit d’une réflexion partagée, ce nouveau guide a pour but d’apporter des conseils simples et pratiques aux personnels des urgences souhaitant mettre en place des processus, des approches et/ou des outils facilitant la prise en charge des personnes âgées atteintes de troubles cognitifs », poursuit-elle.
Les mesures favorables à une amélioration de ces conditions d’accueil passent par 5 piliers essentiels, présentés de façon concrète et illustrés de témoignages et initiatives adaptables et reproductibles selon les spécificités de chaque établissement :
• Repérer les personnes âgées ayant des troubles cognitifs ;
• Reconnaître la place et le rôle des aidants ; 
• Former et sensibiliser les professionnels hospitaliers à la culture gériatrique et à la maladie d’Alzheimer ;
• Adapter l’espace ;
• Tendre vers une approche globale.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.