Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Un kit communication à l’attention des patients

Mieux communiquer pour mieux soigner, c'est aussi une forme de bientraitance. L'AP-HP a élaboré un kit de communication unique en France pour améliorer la prise en charge des patients ayant des difficultés de compréhension ou d'expression. Sa diffusion débute dans les services d'urgence dès le mois de février.

Mieux communiquer pour mieux soigner, c’est aussi une forme de bientraitance. L’AP-HP a élaboré un kit de communication unique en France pour améliorer la prise en charge des patients ayant des difficultés de compréhension ou d’expression. Sa diffusion débute dans les services d’urgence dès le mois de février.

L’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) a élaboré un kit de communication unique en France, pour améliorer la prise en charge de patients ayant des difficultés d’expression et /ou de compréhension en raison de leur pathologie (traumatismes, accident vasculaire cérébral,…) de leur handicap, ou de la barrière linguistique. Ce kit sera distribué à partir du 11 février prochain, dans tous les services d’urgences de France ainsi que dans tous les SAMU et SMUR grâce au soutien de la Société Française de Médecine d’Urgence (SFMU).

Cet outil favorise la bientraitance en facilitant une communication directe entre le soignant et le patient. Il permet ainsi de recueillir ses réponses et de l’informer sur les traitements et les soins prévus. Présenté sous forme de triptyque, il se compose d’un tableau de pictogrammes permettant au patient de s’exprimer au cours de l’examen (j’ai chaud, j’ai soif, j’ai mal, …), de feuillets mobiles traduisant également sous forme de symboles les questions les plus souvent posées lors d’un examen médical (depuis combien de temps avez-vous mal ? avez-vous de la température ? …) et d’outils permettant de compléter les questions ou d’apporter une réponse (oui – non, Abécédaire, échelle de douleur,…). Les logos des feuillets mobiles sont notamment sous-titrés en russe, tamoul, chinois mandarin et arabe, langues pour lesquelles il est parfois difficile de trouver, en situation d’urgences, un interprète. Enfin, il a été conçu dans un matériau plastique qui permet la désinfection.

Réservé dans un premier temps à l’usage des services d’urgences, ce nouvel outil poursuit l’objectif à terme d’être utilisé dans les services hospitaliers, dans les structures médico-sociales afin de retrouver les mêmes pictogrammes sur tout le territoire national. Par ailleurs, il s’inscrit dans la lignée des recommandations de l’HAS qui préconisent de développer des outils d’aide à la communication pour favoriser l’accès aux soins des personnes en situation de handicap.

Déjà testé dans 5 services d’urgences de l’AP-HP

La maquette a été pensée et conçue par un groupe de travail constitué par la Mission handicap de l’AP-HP. Afin que ce kit réponde au mieux aux attentes des professionnels de santé et des patients, il a été testé dans 5 services d’urgences de l’AP-HP – Robert Debré, Saint-Antoine, Tenon, Lariboisière et Cochin – mais aussi dans des structures médico-sociales auprès de personnes autistes, sourdes, Infirmes Moteurs Cérébraux (IMC), polyhandicapées, déficientes mentales. Enfin, des services hospitaliers prenant en charge des patients atteints de pathologies ne leur permettant pas de s’exprimer (Sclérose Latérale Amyotrophique, Locked-In syndrome …) ont également participés. Le groupe a rassemblé : l’Association des Paralysés de France (APF), le centre de ressources multihandicap, la Société Française de Médecine d’Urgence (SFMU), la Fédération nationale pour l’Insertion des personnes Sourdes et des personnes Aveugles en France (Fisaf), L’Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis (Unapei), le Centre de Ressources Autisme Ile de France, la Fondation Léopold Bellan et l’Hôpital National de Saint-Maurice.
La Fondation Caisses d’Epargne pour la solidarité a financé l’intégralité du projet (80 000 €).

Les associations attendent impatiemment la diffusion de ce kit qui sera prochainement en vente chez Masson Elsevier afin que les particuliers puissent aussi l’acquérir.

Source : Le webzine de l’AP-HP

Article rédigé par Nadège Renaux (AP-HP) et Florence Dauchy (AP-HP).

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.