Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Un nouveau Centre de soins de Pédopsychiatrie : l’espace Victor

Le CHU de Grenoble a inauguré un centre de soins ambulatoires de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent, l'Espace Victor, situé sur son site de La Bâtie à St Ismier, dans un cadre naturel d'exception. Cette création s'inscrit dans le projet d'établissement 2006-2010 qui s'était donné pour objectif de poursuivre la recomposition des structures extra-hospitalières en pédopsychiatrie pour être plus proche des populations desservies.

Le CHU de Grenoble a inauguré un centre de soins ambulatoires de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, l’Espace Victor, situé sur son site de La Bâtie à St Ismier, dans un cadre naturel d’exception. Cette création s’inscrit dans le projet d’établissement 2006-2010 qui s’était donné pour objectif de poursuivre la recomposition des structures extra-hospitalières en pédopsychiatrie pour être plus proche des populations desservies.

Le centre de soins ambulatoires Espace Victor sera désormais un élément central du dispositif de soins pédopsychiatriques du CHU de Grenoble, dédié aux prises en charge des enfants et des adolescents de moins de 16 ans, dans le cadre de l’organisation des soins du secteur de psychiatrie infanto-juvénile 38I01, consultations ambulatoires (Centre Médico-Psychologique), Centre d’Accueil Thérapeutique à Temps Partiel (CATTP) et Hôpital de Jour (HDJ).

Appartenant au pôle Psychiatrie et Neurologie dirigé par le Professeur Thierry Bougerol, et placé sous la responsabilité du Dr Isabelle Grimaldi, pédopsychiatre également responsable de l’organisation de l’ensemble des soins de secteur, l’Espace Victor dispose d’une équipe pluri-professionnelle comprenant deux médecins pédopsychiatres, des infirmières, psychologues, orthophonistes, psychomotriciennes, assistantes sociales, éducatrice, secrétaires et agents de services hospitaliers.
Le regroupement sur un même site des ces professionnels permet la mise en commun des moyens thérapeutiques et l’organisation d’actions conjointes auprès des enfants, des familles et des partenaires médicaux, sociaux et pédagogiques.

Baptisé Espace Victor selon la volonté de l’équipe, en hommage à l’ « enfant sauvage » dont les soins firent la renommée du Dr Gaspard Itard et aux écrits de Victor Hugo sur l’enfance, le centre est installé dans un nouveau bâtiment de 1 600 m² répartis sur deux niveaux.

Doté d’une très bonne isolation thermique et acoustique, il est classé en Très Haute Performance Energétique (THPE), proche des normes actuelles de Bâtiment Basse Consommation (BBC). Confiée à M. Marbach du cabinet lyonnais 4+ en collaboration avec les équipes, sa conception a privilégié un habillage externe en bois et couleurs qui évoque la maison, plus que l’hôpital, des espaces intérieurs colorés pensés pour les besoins de repères des petits patients et un excellent niveau d’insonorisation qui favorisera particulièrement la confidentialité des échanges. Construit dans un cadre de verdure et au pied de sommets de Belledonne et de la Chartreuse, il représente un outil de travail privilégié.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.