Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Vill’Hôp : le lien direct avec les généralistes

Auteur /Etablissement :
Si la relation de soins repose sur la confiance entre les patients et les médecins, l'efficacité de la communication entre les généralistes et les médecins hospitaliers s'appuie sur la proximité et la réactivité. Vérifier un diagnostic, poser l'urgence d'un examen : les attentes des médecins de ville ont incité le CHU de Nancy à créer Vill'Hôp, un réseau d'accès téléphoniques privilégiés pour joindre les spécialistes de l'établissement. Explications avec Agnès Walter, responsable de la plate-forme téléphonique du CHU et chef de projet.

Si la relation de soins repose sur la confiance entre les patients et les médecins, l’efficacité de la communication entre les généralistes et les médecins hospitaliers s’appuie sur la proximité et la réactivité. Vérifier un diagnostic, poser l’urgence d’un examen : les attentes des médecins de ville ont incité le CHU de Nancy à créer Vill’Hôp, un réseau d’accès téléphoniques privilégiés pour joindre les spécialistes de l’établissement. Explications avec Agnès Walter, responsable de la plate-forme téléphonique du CHU et chef de projet.

Ruche, forteresse, selon qu’on voit le verre à moitié plein ou à moitié vide, c’est ainsi qu’apparaît le CHU à qui n’est pas déjà un « partenaire » d’un ou plusieurs médecins.

Pour y faire entendre sa voix un outil est désormais en place. Son nom : Vill’Hôp qui permet par exemple à un jeune généraliste s’installant en Lorraine de s’adresser facilement et régulièrement aux seniors des services de soins hospitaliers.

Le principe général, la « promesse Vill’Hôp», en terme de marketing des services, c’est la garantie pour les généralistes d’avoir une réponse, sans délai ou dans un délai réduit. L’hôpital abrite en son sein nombre de praticiens et de spécialistes aptes à donner à un confrère installé en ville une réponse adaptée, précise et pratique permettant ainsi de relier les maillons d’un réseau santé de proximité originale et pratique. De son côté, le médecin traitant dispose d’un accès « VIP » à une prestation de conseil qui facilitera également une meilleure compréhension de l’organisation de l’hôpital pour une plus grande qualité du parcours de soin du patient. Vill’Hôp valorise également le rôle de référence du CHU sur le territoire et le Conseil de l’Ordre 54 ne s’y est pas trompé puisqu’il s’est félicité du dispositif et a cosigné le courrier d’information envoyé à plus de 1700 généralistes.

Pratiquement Vill’Hôp comment ça marche ? Des permanences sont mises en place, facilitées par l’utilisation d’un téléphone portable, avec un numéro spécifique. Dans le même temps, sur la plate-forme téléphonique de l’hôpital, un numéro « Partenaires » a été créé qui permet le traitement prioritaire des appels en provenance des généralistes ainsi qu’une adresse email où sont recueillies toutes les questions et suggestions. Aujourd’hui, 34 services cliniques participent au dispositif, rejoints progressivement par d’autres services du CHU.

Pour toute question sur Vill’Hôp, une adresse email
relations.partenaires@chu-nancy.fr

Sur le même sujet

A Bordeaux, un nouvel IHU pour mieux prévenir les AVC

Le 11 juillet a eu lieu à Bordeaux le lancement de l’Institut hospitalo-universitaire Vascular Brain Health Institute (VBHI), premier des douze nouveaux IHU annoncés l’an dernier par Emmanuel Macron dans le cadre de France 2030. En réunissant chercheurs, cliniciens et partenaires industriels, cette nouvelle institution souhaite créer un nouveau paradigme dans la prévention des maladies vasculaires cérébrales.

Une nouvelle maison des Femmes au CHU de Montpellier

La Maison des Femmes Agnès McLaren vient d’ouvrir à Montpellier. Ce lieu est destiné à toutes celles qui sont victimes de violences et entièrement dédié, grâce à l’engagement des professionnels du CHU, à leur santé. L’actrice Alexandra Lamy, ambassadrice de “la maison des femmes”, est la marraine du site montpelliérain.