Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Facultés • Ecoles

Retrouvez ici nos articles sur la vie étudiante et la formation, les écoles et les facultés.

Derniers articles

CHU DE DEMAIN – Le Pr Jean Sibilia « pour une formation au numérique par le numérique »

« Nous avons absolument besoin d’une formation au numérique et par le numérique. Il va être de plus en plus présent à travers les objets connectés, la télémédecine et l’intelligence artificielle », avance le Pr Jean Sibilia, président de la conférence des Doyens des facultés de médecine, interviewé à l’occasion des Assises nationales hospitalo-universitaires à Poitiers, les 13 et 14 décembre 2018.

Assises hospitalo–universitaires: le virage du numérique au cœur des enjeux de compétence

À l’occasion des 16es Assises nationales hospitalo-universitaires qui se tiennent à Poitiers, l’UNESS.fr présente les résultats de son enquête nationale sur la «Place du numérique dans la formation en santé et les enjeux de la formation du numérique en santé» (1). Avec, parmi les principaux enseignements, une attente forte des professionnels de santé, des étudiants et des enseignants pour bénéficier de formations de qualité offertes par un acteur « légitime ».

Daniel Moinard, « En 1998, une seule femme dirigeait un CHU »

Daniel Moinard a dirigé les CHU de Poitiers (1992-1998), de Toulouse (1998-2007) et les Hospices Civils de Lyon (2011-2012). A la demande du Ministère de la Santé, il a également dirigé par intérim les CHU de Nantes en 2008, Caen en 2009 et Montpellier en 2010. Expert de la fonction et président de la société française d’histoire des hôpitaux, il revient pour Réseau CHU sur les conditions de l’accession à ces postes de haute responsabilité.

Handicap : un cabinet adapté aux dentistes à mobilité réduite, une 1ère européenne

A Toulouse, un étudiant paraplégique a réussi à poursuivre ses études en odontologie, exercer en tant que chirurgien-dentiste et accueillir des patients malgré son handicap. Cette intégration modèle est le résultat de la détermination d’un jeune homme. C’est aussi le fruit d’une coopération hospitalo-universitaire unique entre la Mission Handicap de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier et le CHU. Jusqu’alors, il n’était pas possible d’accueillir des étudiants en situation de handicap en odontologie en raison de l’inadaptation des postes de soins. Aujourd’hui le rêve de Charles Adrien Godet de devenir chirurgien-dentiste est en passe de devenir réalité.

Paroles d’experts « Le CHU de demain »: ne manquez pas notre série de l’été !

A quelques mois de la remise au gouvernement du rapport sur « Le CHU de demain », des experts du monde hospitalo-universitaire ont livré à Réseau CHU une part de leurs réflexions. Un florilège d’interviews vidéos, diffusées à raison d’un épisode par semaine durant tout l’été.

«Le CHU de demain? Nous attendons un saut quantique, une vraie transformation du système actuel et non pas une modification cosmétique» : Pr Jean Sibilia, président de la Conférence des doyens de médecine

Décidé à «agir» plutôt qu’à «réagir», le doyen de la faculté de Strasbourg, nouvellement élu président de la Conférence des doyens de facultés de médecine, entend continuer d’en affirmer la force politique.

NorSimS, le nouveau bastion normand de l’enseignement par simulation

Parce qu’apprendre le geste qui sauve ne s’improvise pas, le centre de simulation NorSimS ouvre ses portes aux professionnels médicaux et paramédicaux désireux de développer ou renforcer, en toute sécurité, leurs connaissances et leurs pratiques. Une plateforme technologique et pédagogique déployée sur 280 m² au sein du CHU de Caen.

Simulation pédagogique : 1 plate-forme 6 antennes HU pour 9000 apprenants

Plus de 9 000 apprenants ont bénéficié de formations par la simulation au sein des 6 plates-formes développées par les CHU d’Angers, Brest, Nantes, Poitiers, Rennes et Tours, et les Universités du Grand Ouest, au cours de l’année 2015. « Chaque CHU développe cette pédagogie d’avenir pour former ses professionnels, mais certaines disciplines ou techniques nécessitent des équipements coûteux, qui ne serviront que pour la formation d’hyper-spécialistes comme pour la chirurgie cardiaque (CEC) ou le robot chirurgical» remarque le Professeur Jean-Claude Granry (CHU d’Angers).