Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Gestion • Budget • Performance

Derniers articles

Janvier 2010 : rigueur budgétaire et conduite de grands projets

Mi-janvier, l’actualité des hôpitaux est dominée par la situation budgétaire des hôpitaux et ses conséquences sur les effectifs. Les données fournies par la Fédération Hospitalière de France font état d’une diminution de 1 800 postes en 2009. Cette première baisse en 10 ans -qualifiée de « tournant historique » par les Echos du 12/01/10 – survient après la création de près de 100 000 emplois durant les 10 dernières années. Cette réduction particulièrement sensible chez les grands CHU entraîne des tensions sociales.

Modernisation des liens ordonnateur-comptable au service des usagers

Jean Debeaupuis, directeur général du CHU de Grenoble, Alain Bonel trésorier payeur général de l’Isère et Jean-Paul Berthier, trésorier principal du CHU ont signé mardi 14 novembre une convention de services comptables et financiers : le CHU de Grenoble figure parmi les premiers CHU à renforcer les liens et à moderniser les échanges d’informations entre les services de l’ordonnateur et ceux du comptable.

Avenant au contrat d’Objectifs et de Moyens

Le CHRU de Lille et l’Agence Régionale de L’Hospitalisation ont signé le 21 février 2000 un contrat d’objectifs et de moyens pour la période 1999-2003.
L’article 12 du dit contrat prévoit son adaptation par voie d’avenant pour tenir compte de nouveaux faits survenant durant la période de mise en oeuvre .
Ce premier avenant s’inscrit pleinement dans les orientations des volets soins de suite et réadaptation, cancérologie et psychiatrie du Schéma Régional d’Organisation Sanitaire (SROS).

Grenoble signe son Contrat de Performance avec l’ANAP et l’ARS RA

Grenoble a signé son contrat performance avec l’ARS Rhône-Alpes et l’ANAP le mardi 7 décembre 2010. Ce contrat performance est l’expression du dynamisme du CHU. En complémentarité avec le projet d’établissement 2011-2015, cet accord va conforter les démarches d’amélioration du service rendu aux patients et la qualité de l’offre de soins. Le CHU se donne ainsi les moyens de mieux satisfaire les centaines de milliers de consultats et d’hospitalisés qui lui font confiance chaque année et les personnels qui les accueillent, tout en réduisant les charges inutiles.

Nettoyage : 1er marché de 70 à 135 M € réparti en lots territoriaux

En lançant un des plus importants marchés européens de nettoyage dans les hôpitaux, la filière Services d’Uni.H.A. inaugure le premier accord cadre mutualisé avec des lots territoriaux. Compris entre 70 millions et 135 millions d’euros (sur 4 ans et pour les 4 lots), le marché concerne 20 établissements adhérents*. Grâce au mode de négociation adopté, les donneurs d’ordres pourront continuer d’organiser une mise en concurrence locale dite «marché subséquent» auprès des cinq fournisseurs ayant satisfait aux exigences de l’accord cadre. Cette méthode présente un triple avantage : elle harmonise les approches des prévisions nationales de nettoyage, permet de dégager des économies -celles-ci seront chiffrées une fois les marchés notifiés – et soumet les fournisseurs à une obligation de résultat.

Le Ministre apporte son soutien au projet de reconstruction du CHR

Lors de sa visite au CHR, le 15 septembre dernier, Xavier Bertand, Ministre de la Santé et des Solidarités, a reconnu le caractère « incontournable et indispensable » du projet de reconstruction du CHR qualifié de «plus gros chantier de la région Centre pour les années à venir et d’un des plus gros chantiers hospitaliers publics du début du siècle. »

PLFSS 2011 : La FHF présente 24 amendements pour plus de transparence et d’équité

Alors que le Parlement se prépare à examiner le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2011 qui prévoit une augmentation nationale des dépenses de soins de ville et hospitaliers de 2,8%, la Fédération hospitalière de France (FHF) présente 24 amendements visant les mesures d’économie estimées injustes et pénalisantes pour le service public. Son président, Jean Léonetti réclame l’arrêt de la convergence tarifaire « aveugle et menée à marche forcée » entre le public et le privé. Ainsi, pour être fondée la comparaison entre les deux systèmes doit intégrer pour le privé les honoraires des médecins et, pour le public, les charges de structure. « Nous attendons que les enquêtes préconisées en 2006 par l’Igas afin d’évaluer le surcoût des missions d’intérêt général soient menées à leur terme » déclare Jean Léonetti.

La direction achat lauréate des Trophées de la commande publique

Récompensée dans la catégorie Méthodes et Organisation pour sa démarche en faveur d’un achat public plus durable et responsable, la direction achat du CHU de Fort-de-France a su conjuguer talent du secteur privé et expertise juridique interne pour créer une équipe atypique et performante. La reconnaissante est à la hauteur du défi. La Martinique doit composer avec des prix 30 à 40% supérieurs à la métropole et le CHU avec un code des marchés publics rigoureux. Comment dépasser ces contraintes ? Françoise Tanic, directrice des achats du CHU, n’a pas hésité à mixer les compétences juridiques et commerciales en intégrant une acheteuse venue du privé dans son équipe. Choc des cultures au départ et enrichissement réciproque à l’arrivée. Les résultats sont là : allègement des procédures, benchmarking, négociation, réorganisation des achats, remise à plat des besoins, amélioration de la relation client/fournisseur, mutualisation avec le groupement d’achats des CHU UniH.A.

Caen, premier CHU à signer un bail emphytéotique

Pour assurer la conception, la construction, le financement, l’exploitation et la maintenance du futur hôpital « Femmes-Enfants-Hématologie » (F.E.H.), le C.H.U. de Caen a eu recours à un partenariat public-privé (P.P.P.) dans le cadre d’un bail emphytéotique hospitalier (B.E.H.). Pièce maîtresse du plan directeur du C.H.U. de Caen, cet établissement regroupera à l’horizon 2009, sur le site unique de Côte de Nacre toutes les activités de médecine, chirurgie et obstétrique de l’établissement nécessitant le recours au plateau technique.