Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

10 000 personnes savourent la soupe Monsieur Paul

Durant la Biennale Internationale du Goût (BIG*) qui se déroule du 24 au 28 Janvier 2015, une série d'événements gastronomiques autour du bon et du bien manger transforment la capitale des Gaules en une gigantesque brasserie. Parmi les animations proposées, "la soupe étoilée de M. Paul" (Bocuse) préparée pour 10 000 lyonnais par l’équipe de restauration de la plus grande cuisine hospitalière d’Europe*.

Durant la Biennale Internationale du Goût (BIG*) qui se déroule du 24 au 28 Janvier 2015, une série d’événements gastronomiques autour du bon et du bien manger transforment la capitale des Gaules en une gigantesque brasserie. Parmi les animations proposées, "la soupe étoilée de M. Paul" (Bocuse) préparée pour 10 000 lyonnais par l’équipe de restauration de la plus grande cuisine hospitalière d’Europe*.
Près de 3 000 litres cuisinés en 12h par les HCL, partenaires de BIG, le " off " du célèbre salon professionnel international de la restauration, de l’alimentation et de l’hôtellerie (le Sirha).
A Lyon, seule la cuisine des HCL était en capacité de préparer de telles quantités, dans le respect de la qualité et des normes d’hygiène. C’est sous la houlette du chef exécutif de Paul Bocuse que l’équipe de l’Unité Centrale de Production Alimentaire des HCL emmenée par Christophe Muller s’est lancée dans la préparation des 10 000 portions du célèbre consommé dans lequel ont infusé de la joue de bœuf, des pommes de terre, poireaux, potimarrons, lentilles, macaronis, navets noirs…
L’occasion était trop belle et le CHU l’a saisie pour présenter l’unité de production alimentaire qui préparent près de 5 000 000 de repas annuels pour les patients et personnels cuisinés 365 jours/an.
Les Hospices Civils de Lyon, 2ème CHU de France, disposent de la plus grande cuisine hospitalière de France. Un outil de production de plus de 4 500m2 localisés à Saint Priest et mis en service en septembre 2010. Chaque jour 6 types de menus sont élaborés pour les patients et adaptés à 37 profils alimentaires eux-mêmes potentiellement déclinables sur 5 textures, soit en moyenne quotidiennement 50 menus différents servis  sur l’ensemble des 13 hôpitaux.
La cuisine XXL est dotée d’une batterie de plus de 14 fours, de 10 à 20 niveaux, 7 sauteuses, 8 marmites de plus de 200 litres de capacité.
Les HCL ne sont pas à leur 1ère collaboration avec le célèbre chef puisqu’ils travaillent avec l’Institut Paul Bocuse, à un livre de recettes pour les personnes greffées et sur l’amélioration de la présentation des repas.
La recette pour 80 personnes est disponible sur regal.fr ! http://www.regal.fr/recettes/plats/la-soupe-de-monsieur-paul-5639
Patrimoine de l’humanité
Le lecteur savourera cette note qui couronne l’article comme une cerise sur un gâteau : le repas gastronomique à la française est inscrit au patrimoine de l’humanité depuis 2010 ! Respect !
 
* Cet événement grand public se déroule dans le tube (appellation locale du tunnel de la Croix-Rousse) le 24 janvier 2015. Au menu : dégustations, présentations de produits régionaux, mini-restaurants, installation d’un plateau de fromage le plus grand du monde,  rencontre avec des producteurs et des chefs et distribution de la soupe de Monsieur Paul.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.

A Nantes, un vers marin contribue à sauver un grand brûlé

L’été dernier, le CHU de Nantes a accueilli un patient brûlé sur 85% de son corps. Face à un pronostic vital engagé et à une absence d’alternative, les médecins ont alors demandé l’accord de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) pour utiliser un pansement oxygénant à base de ver marin (Arenicola Marina) et tenter de le sauver. Si ce produit est encore en phase expérimentale, les résultats semblent prometteurs. Nous avons interrogé le Pr Pierre Perrot, Chef de service du Centre des brûlés du CHU de Nantes, sur cette première.