Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

A un mois de la naissance de l’hôpital de la mère et de l’enfant…

A un mois de l'ouverture de son hôpital dédié à la mère et à l'enfant, mais aussi à la femme et au couple, le CHU de Limoges a ouvert les portes de ce nouvel établissement à la presse pour dévoilee ses atouts au public.

A un mois de l’ouverture de son hôpital dédié à la mère et à l’enfant, mais aussi à la femme et au couple, le CHU de Limoges a ouvert les portes de ce nouvel établissement à la presse pour dévoilee ses atouts au public. Le 15 janvier 2007, l’hôpital de la mère et de l’enfant sera donc ouvert.

Le recrutement des nouveaux personnels est terminé depuis fin novembre (117 nouveaux personnels médicaux et non médicaux pour près de 600 personnels au total), les livraisons des nouveaux matériels sont en cours, et le déménagement des patients déjà hospitalisés dans les services de gynécologie-obstétrique, de maternité et de pédiatrie, de l’hôpital Dupuytren est programmée du 15 au 18 janvier 2007.

Après près de 3 ans de travaux représentant près de 49 M €, ce nouveaux bâtiment de 192 lits et places d’une surface de 23 000 m2 proposera un véritable pôle naissance à proximité de l’hôpital Dupuytren.

Les nouvelles structures et techniques offertes (unités kangourous, urgences pédiatriques, un centre régional de diagnostic et de ressources pour l’autisme, imagerie et laboratoire nouvellement équipés…), et un très bon niveau hôtelier (chambres de 20 m2, un seul lit par chambre sur tout le secteur gynécologie obstétrique, 90% du bâtiment éclairé par la lumière naturelle…), font de cette maternité niveau III, une nouvelle référence.

– dossier de presse à disposition auprès de M. Philippe Frugier, responsable communication –

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.