Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Cancer du poumon : une anomalie génétique répond très positivement à une thérapie ciblée

Une étude européenne conduite par le Professeur Julien Mazières Pneumo-Oncologue toulousain* met en évidence une nouvelle anomalie génétique : l’altération du gène ROS1 sur le chromosome n°6 chez une faible proportion de patients porteurs d’un cancer du poumon. Grâce à l'identification des modifications de l’ADN de leurs cellules cancéreuses, les patients peuvent recevoir des traitements ciblées plus efficaces que les chimiothérapies classiques. Ces travaux ont fait l’objet d’une publication

Une étude européenne conduite par le Professeur Julien Mazières Pneumo-Oncologue toulousain* met en évidence une nouvelle anomalie génétique : l’altération du gène ROS1 sur le chromosome n°6 chez une faible proportion de patients porteurs d’un cancer du poumon. Grâce à l’identification des modifications de l’ADN de leurs cellules cancéreuses, les patients peuvent recevoir des traitements ciblées plus efficaces que les chimiothérapies classiques. Ces travaux ont fait l’objet d’une publication dans le plus important journal médical de cancérologie : Journal of Clinical Oncology.
La médecine personnalisée : la mise en œuvre de thérapeutiques ciblées
Cancer parmi les plus fréquents -40 000 nouveaux cas par an en France-  et les plus graves -car souvent diagnostiqué à un stade métastatique-, le cancer du poumon mobilise la communauté des chercheurs. Leurs travaux ont permis d’identifier les anomalies moléculaires dans l’ADN des cellules cancéreuses. Des données précieuses qui  débouchent sur la mise au point de thérapies ciblées, plus efficaces que les chimiothérapies standards.
Récemment, une nouvelle anomalie moléculaire consistant en une modification chromosomique a été repérée dans 1% des cancers bronchiques : il s’agit d’un réarrangement du gène ROS1. L’étude européenne menée a analysé l’effet d’une molécule thérapeutique ciblée, le crizotinib, par voie orale, chez des patients porteurs de cette nouvelle anomalie. Les résultats sont très prometteurs puisque 80 % des patients répondent à ce type de traitement avec très peu d’effets secondaires alors que les taux d’efficacité de la chimiothérapie classique sont de l’ordre de 30%.
La recherche fait avancer la médecine personnalisée
La prise en charge du cancer du poumon illustre le potentiel de la médecine personnalisée avec  l’identification de sous-groupes de patients porteurs d’anomalies moléculaires parfois rares. Ces thérapies associées à des traitements ciblés se révèlent de plus en plus efficaces. Ces résultats combinés à ceux obtenus par des équipes américaines, devraient aboutir à la commercialisation de cette molécule au bénéfice d’une population de patients qui ne recevait pas jusqu’alors de traitements réellement efficaces.
Cette avancée  fait suite à la découverte voici un an d’une anomalie génétique :HER2-Human Epidermal Growth Factor Receptor-2, responsable de 1 à 2 % des cancers du poumon

* au CHU/Institut Universitaire du Cancer de Toulouse Rangueil- Larrey et à l’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse-Oncopole

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.