Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Cancer : l’information au coeur de la relation de soin

Une étude menée en 1998 intitulée « Ensemble parlons autrement du cancer » a révélé que lors d'une première consultation de cancérologie, un malade ne retient que 30% soit seulement un tiers des informations données par le médecin. En fait seules les premières et dernières phrases sont intégrées. Pour adapter l'information aux besoins du patient et préserver la richesse de la relation soignante, les infirmières du service d'oncologie radiothérapique et médicale du CHU de Fort-de-France ont créé une consultation d'ancrage infirmière.

Une étude menée en 1998 intitulée « Ensemble parlons autrement du cancer » a révélé que lors d’une première consultation de cancérologie, un malade ne retient que 30% soit seulement un tiers des informations données par le médecin. En fait seules les premières et dernières phrases sont intégrées. Pour adapter l’information aux besoins du patient et préserver la richesse de la relation soignante, les infirmières du service d’oncologie radiothérapique et médicale du CHU de Fort-de-France ont créé une consultation d’ancrage infirmière.

Les infirmières du service d’oncologie radiothérapique et médicale du CHU de Fort-de-France ont constaté dans leur pratique quotidienne le mal que le patient avait à assimiler des informations d’ordre médical lors de l’annonce d’un diagnostic grave. Difficultés encore aggravées par l’augmentation régulière du nombre de malades qui réduit le temps imparti à l’accueil, à l’écoute et aux échanges. Ajouté à cela le caractère dramatique de la pathologie cancéreuse qui limite la capacité de compréhension et d’analyse du patient souvent anéanti à l’annonce d’un cancer. Enfin, le nombre et la diversité des interventions thérapeutiques successives et la complexité du langage médical désorientent et déstabilisent le malade.

Conscientes de ces difficultés et soucieuses d’instaurer une relation de qualité avec les patients les infirmières ont ouvert «une consultation d’ancrage infirmière » en adéquation avec les projets de la Direction des soins infirmiers.

Qu’est-ce qu’une consultation d’ancrage ?
Une consultation d’ancrage est une prise en charge globale du patient où l’aspect relationnel, l’accueil et l’écoute active tiennent une place prépondérante. L’objectif est d’instaurer une relation de confiance et d’obtenir une meilleure adhésion du patient au projet thérapeutique. Cette consultation fait suite à la consultation médicale afin que l’IDE d’ancrage soit en phase avec la communication médecin/patient. Concrètement la consultation dure entre une à deux heures. Elle débute par l’écoute du patient et éventuellement de son entourage proche. Un premier échange permet d’évaluer les connaissances du patient sur sa maladie, son projet thérapeutique, ses réactions à l’annonce du diagnostic, ses attentes, ses besoins physiques, psychologiques et sociaux.

Ensuite l’infirmière comble si nécessaire ses lacunes et corrige les inexactitudes, elle explique le protocole de traitement (déroulement, durée de l’hospitalisation, rythme des cures de chimiothérapie ou des séances de radiothérapie&), les effets indésirables et leur prévention. Elle revoit avec le patient les différents rendez-vous et lui remet une documentation qui résume les informations reçues lors de l’entretien.

Enfin, en fonction des besoins repérés, l’IDE l’oriente vers la psychologue, l’assistante sociale ou la diététicienne.

Un suivi est assuré à chaque consultation, les éléments de synthèse sont repris sur une fiche d’évaluation intégrée au dossier de soins.
« La consultation d’ancrage infirmière a contribué à l’amélioration de la qualité de vie des patients grâce à une meilleure écoute et une information personnalisée mais aussi en rendant aux soins toute leur dimension humaine »

D’après un article de Madame Lechar

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

HCL : une série vidéo destinée aux patients du cancer digestif 

Le mois dernier, les Hospices Civils de Lyon ont publié une série vidéo destinée aux patients atteints d’un cancer digestif, afin d’expliquer en toute transparence le parcours de soins mis en place à l’hôpital Lyon Sud. Une initiative qui se veut rassurante pour les personnes atteintes.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.