Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

De l’accueil des enfants en danger à la continuité des soins

L'Unité d'Accueil des Enfants en Danger du CHU de Nantes organise les 6 et 7 juin 2005, deux journées sur le thème de la prise en charge des enfants maltraités.

L’Unité d’Accueil des Enfants en Danger du CHU de Nantes organise les 6 et 7 juin 2005, deux journées sur le thème de la prise en charge des enfants maltraités.

Chaque journée sera ponctuée d’interventions en séances plénières, suivie de discussions réunissant des intervenants de différentes institutions (police, justice, gendarmerie, Conseil Général…) afin de faciliter le dialogue et le travail de terrain.
L’objectif de ces rencontres pluridisciplinaires est de favoriser la création d’un véritable réseau inter-institutionnel afin de pouvoir se concerter rapidement et d’établir un projet de soins autour d’une situation d’enfant en danger. Un autre objectif sera de s’interroger sur la possibilité d’une harmonisation des pratiques sur les différents hôpitaux des Pays de Loire.

Ces journées se dérouleront sous la présidence du Docteur Gilles FORTIN, pédiatre neurologue à l’hôpital Sainte Justine de Montréal et l’un des responsables de la protection de l’enfance du Québec.
Trois autres invités de prestige seront présents : le Docteur Jean LABBE, pédiatre intervenant également dans la protection de l’Enfance au Québec, le Docteur Marianne CALFISCH, pédiatre en Suisse et Madame RAPOPORT, psychologue.

Principaux thèmes abordés :
· Violences à enfants, de la lésion au mécanisme : représentation de la violence (bébés secoués, ecchymoses et fracture avant l’âge de la marche…)
· Accueil d’urgence : des compétences locales au service du projet de soins (consultation médico-psychologique, place du juge pour enfant dans la prise en charge de l’enfant maltraité, service d’accompagnement familial au foyer départemental de l’enfance…)
· Accueil des enfants en danger et de leur famille à l’hôpital : échange sur les pratiques (structures hospitalières de pédiatrie sociale, la protection de l’enfance au Québec et en Suisse…)

En France, les mauvais traitements à enfants sont majoritairement, depuis des années, marqués par la violence, les privations et les négligences.

L’Unité d’Accueil des Enfants en Danger (UAED) du CHU de Nantes reçoit, depuis sa création en 2000, des enfants ayant subi toutes formes de maltraitance, que ce soit des violences physiques ou psychologiques, des négligences graves ou des abus sexuels. Cette activité se fait directement en collaboration avec le service des urgences pédiatriques et permet d’assurer un accueil 24h sur 24 en collaboration avec les services d’hospitalisation de l’Hôpital Mère et Enfant. Au cours de l’année 2004, 185 consultations ont été réalisées et 50 signalements judiciaires ont été faits.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”