Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Débat éthique autour de la procréation médicale assistée

Quel sens donner au progrès médical ? Pour préparer la troisième révision de la loi de bioéthique des états généraux sont organisés dans toute la France. Le CHU de Tours, en partenariat avec l'espace éthique et l'Unaf (Union Nationale des Associations Familiales) de la région Centre convie les tourangeaux à une réflexion participative associant experts, philosophe, professionnels de santé et citoyens sur le thème de la procréation médicale assistée (AMP), le mercredi 17 juin à 20h30 dans l'Amphi A de la faculté de médecine de Tours.

Quel sens donner au progrès médical ? Pour préparer la troisième révision de la loi de bioéthique des états généraux sont organisés dans toute la France. Le CHU de Tours, en partenariat avec l’espace éthique et l’Unaf (Union Nationale des Associations Familiales) de la région Centre convie les tourangeaux à une réflexion participative associant experts, philosophe, professionnels de santé et citoyens sur le thème de la procréation médicale assistée (AMP), le mercredi 17 juin à 20h30 dans l’Amphi A de la faculté de médecine de Tours.

Faut-il élargir les conditions d’accès à l’AMP aux demandes particulières : âge de la femme, obligation de vie commune, accès aux femmes célibataires ou homosexuelles ? Faut-il autoriser la gestation pour autrui ? Les principes de gratuité et d’anonymat vont-ils toujours prévaloir pour les dons d’éléments du corps humain ? questionne le Docteur Claire Barthélémy, médecin biologiste au CECOS du CHRU de Tours.
De son côté le philosophe Maël Lemoine s’interroge sur les répercussions psychologiques de l’application de ces techniques sur l’enfant, les parents, la société ? Doit-on parler d’évolution ou de confusion du statut de la parentalité ? Quel est le statut des embryons qui ne font pas l’objet d’un désir parental ? Qui aurait le droit de recourir à ces techniques ? Faut-il élargir les techniques de procréation assistées autorisées, médicales à la gestation ou procréation pour autrui, lavitrification des ovocytes…? Accorde-t-on à l’enfant né le droit de connaître ses origines ?

Que faut-il autoriser ou interdire et au nom de quoi ? Sur quels principes généraux doit-on s’accorder ? Les réponses ne relèvent pas du champ médical mais renvoient à un choix de société, d’où l’intérêt d’organiser une large concertation avec la société civile avant d’édicter de nouvelles règles.

Définition : l’assistance médicale à la procréation recouvre l’ensemble des pratiques susceptibles d’aider à accomplir un désir d’enfant dans les situations d’infertilité.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Un nouveau robot chirurgical au CHU de Poitiers

Le mois dernier, le CHU de Poitiers s’est doté du nouveau robot chirurgical Da Vinci X. Une technologie qui permet à plusieurs de ses services de multiplier le nombre d’opérations mais également de développer de nouvelles perspectives pour certaines spécialités.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.