Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Enjeux et perspectives des nouveaux radiotraceurs

Réuni à Tours, le 14 décembre 2010, le « Groupement d'Intérêt Scientifique » radiopharmaceutique Tours - Caen - Toulouse - Clermont confirme l'intérêt des radiotraceurs dans le diagnostic précoce de nombreuses pathologies. Injectés dans l'organisme, les nouveaux radiopharmaceutiques à vie courte permettent de visualiser les zones affectées par un cancer (lymphomes, tumeurs cérébrales, cancers gynécologiques), une pathologie rhumatismale, cutanée, ou encore par une maladie neurologique ou psychiatrique (maladies d'Alzheimer et syndromes apparentés). Les radiopharmaceutiques ou radiotraceurs sont visibles grâce au TEP (Tomographie par émission de Positons)

Réuni à Tours, le 14 décembre 2010, le « Groupement d’Intérêt Scientifique » radiopharmaceutique Tours – Caen – Toulouse – Clermont confirme l’intérêt des radiotraceurs dans le diagnostic précoce de nombreuses pathologies. Injectés dans l’organisme, les nouveaux radiopharmaceutiques à vie courte permettent de visualiser les zones affectées par un cancer (lymphomes, tumeurs cérébrales, cancers gynécologiques), une pathologie rhumatismale, cutanée, ou encore par une maladie neurologique ou psychiatrique (maladies d’Alzheimer et syndromes apparentés). Les radiopharmaceutiques ou radiotraceurs sont visibles grâce au TEP (Tomographie par émission de Positons)

Vers un diagnostic précoce de la maladie d’Alzheimer
A l’origine d’un déclin progressif des facultés cognitives et de symptômes affectifs ou comportementaux parfois invalidants, la maladie d’Alzheimer provoque des lésions cérébrales caractéristiques, connues depuis la première description d’Alois Alzheimer. Il s’agit de plaques amyloïdes, dépôts d’une protéine anormale et d’une dégénérescence neurofibrillaire qu’accompagne une mort des neurones. Ces lésions apparaissent avant les premiers signes de la maladie et s’étendent avec son aggravation clinique. Plusieurs essais menés par le GIS et soutenus par le plan Alzheimer 2008 ? 2012 développent des radiopharmaceutiques qui amélioreront la détection de lésions cérébrales en imagerie TEP et donc le diagnostic précoce de la maladie d’Alzheimer. Plus de 100 patients atteints de cette maladie ont déjà bénéficié de cet examen grâce au partenariat Public/Privé du GIS.

Fondé en 2008 le Groupement d’Intérêt Scientifique radiopharmaceutique a pour but de promouvoir le développement et la mise au point de nouveaux radiopharmaceutiques ainsi que leur utilisation en clinique. Pour y parvenir, le GIS associe depuis 2009, des équipes académiques en recherche clinique dans le domaine, à Toulouse, Tours, Caen et Clermont-Ferrand ainsi qu’un partenaire industriel (Cyclopharma).

Radiopharmaceutiques
Utilisés en médecine nucléaire, principalement pour des actes diagnostiques (explorations scintigraphiques ou tomoscintigraphiques) les radiopharmaceutiques contiennent des éléments radioactifs incorporés à des fins médicales.

Contact Presse
Jean-Bernard Deloye – Laboratoires Cyclopharma Biopole Clermont-Limagne 63360 Saint-Beauzire
Tel : 04 73 63 27 00 -­ Email : href= »mailto:cyclopharma@cyclopharma.fr »

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

HCL : une série vidéo destinée aux patients du cancer digestif 

Le mois dernier, les Hospices Civils de Lyon ont publié une série vidéo destinée aux patients atteints d’un cancer digestif, afin d’expliquer en toute transparence le parcours de soins mis en place à l’hôpital Lyon Sud. Une initiative qui se veut rassurante pour les personnes atteintes.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.