Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Journée d’information sur l’insuffisance rénale chronique

Au CHU de Nantes, le 24 janvier prochain, une réunion d'information va permettre à près de 200 patients insuffisants rénaux chroniques de parfaire leurs connaissances sur leur pathologie et leurs traitements. Une première rencontre organisée en janvier 2008 a connu un grand succès.

Au CHU de Nantes, le 24 janvier prochain, une réunion d’information va permettre à près de 200 patients insuffisants rénaux chroniques de parfaire leurs connaissances sur leur pathologie et leurs traitements. Une première rencontre organisée en janvier 2008 a connu un grand succès.

Les reins en souffrance
L’insuffisance rénale chronique est la défaillance progressive, importante, et définitive de la fonction rénale.
On parle d’insuffisance rénale chronique terminale quand le recours à la dialyse périodique ou à la transplantation rénale est nécessaire car le rein ne fait plus face aux besoins de l’organisme.
On distingue plusieurs stades au cours de l’insuffisance rénale. Son évolution est variable, en fonction des néphropathies, aggravée par différents facteurs qu’il faut déceler et prévenir. Pour les patients, une bonne connaissance précoce, de la maladie, des facteurs aggravants et des différents traitements proposés, est primordiale pour une meilleure adhésion à la prise en charge, le choix et l’efficacité du traitement.

Une prise en charge pluridisciplinaire à Nantes
Le service de néphrologie, dirigé par le professeur Maryvonne Hourmant fait parti de l’institut de transplantation et de recherche en transplantation – urologie – néphrologie (IUN) du CHU de Nantes.

Le service assure la prise en charge médicale des personnes atteintes d’affections rénales, appelées néphropathies. Il comprend les unités de consultations, d’hospitalisation, d’hémodialyses, de greffe rénale et pancréatique.

Une journée d’information pour les patients et leur famille
Pour la deuxième année, le 24 janvier prochain, à l’amphithéâtre Kernéis de la faculté de médecine, l’équipe soignante de néphrologie du CHU (médecins, cadres de santé, infirmiers, aides-soignants, diététiciens, psychologues et assistantes sociales), associée à celle de l’Echo (expansion des centres d’hémodialyse de l’Ouest) et du centre hospitalier de La Roche Sur Yon, propose aux patients une rencontre, construite comme un congrès de professionnels adapté pour eux et leurs familles.

Au programme la connaissance des reins, de l’insuffisance rénale chronique et des différents modes de traitement proposés, étayés par des témoignages de patients.

Tout au long de la journée, les équipes soignantes seront aussi présentes sur des stands, pour répondre aux questions individuelles.

Contact professeur Maryvonne Hourmant, chef de service de néphrologie du CHU de Nantes au 02 40 08 74 53

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”