Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La recherche : un enjeu stratégique pour le CHU

Avec à son actif 40 études cliniques* et un score Publications qui a augmenté de 42% en 2010 rapportant près d'1 million d'euros, le CHU de Fort-de-France affirme sa volonté de faire de la recherche un enjeu stratégique pour son développement. Une dimension hospitalo-universitaire mise à l'honneur lors de la seconde journée dédiée à la recherche clinique qui s'est tenue le 13 janvier 2011.

Avec à son actif 40 études cliniques* et un score Publications qui a augmenté de 42% en 2010 rapportant près d’1 million d’euros, le CHU de Fort-de-France affirme sa volonté de faire de la recherche un enjeu stratégique pour son développement.  Une dimension hospitalo-universitaire mise à l’honneur lors de la seconde journée dédiée à la recherche clinique qui s’est tenue le 13 janvier 2011.
 
Facteur déterminant pour l’avenir du CHU mais aussi pour ses finances, la contribution scientifique conditionne directement la part modulable des Missions d’Enseignement, Recherche, Référence, Innovation (MERRI) et représente une variable d’ajustement très significative du budget global de l’établissement.  "En ces temps de contrainte budgétaire, on ne pourra pas augmenter indéfiniment les activités de soins, et les mesures d’optimisation des séjours et d’économie en général vont vite atteindre leurs limites. Par contre, le champ ouvert par les fruits de la recherche est vaste et prometteur. Et, un médecin hospitalier qui s’investit dans la recherche contribue largement à la dotation de son établissement et donc à l’entretien de ses conditions d’exercice." analyse le Pr Didier Smadja
 
Ces dernières années, l’essor de la recherche et de la production scientifique du CHU de Fort-de-France a été favorisé par la Délégation  de la Recherche Clinique. Pour encourager les recherches dans le respect de la réglementation, la délégation est en train d’élaborer un guide sous forme de Vademecum à l’attention des praticiens. Ce document paraîtra au cours du 1er  semestre 2011 

2 programmes hospitaliers de recherche clinique  retenus

 
Deux études ont été retenues dans le cadre des programmes hospitaliers de recherche clinique : la première, portée par le Pr Didier Smadja, vise à «identifier des variables prédictives chez les patients à risque cardiovasculaire». La seconde, menée par le Dr François Hochedez pour l’Ept’antilles  concerne «la valeur pronostique de la leptospirémie quantitative déterminée par la réaction en chaîne par polymérase en temps réel au cours de la leptospirose aux Antilles».  
D’après un article du Pr Didier SMADJA
*menées par le Département de la Recherche Clinique et de l’Innovation (DRCI) et le Centre d’Investigation Clinique – Epidémiologie Clinique Antilles Guyane (CIC-EC)

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.