Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le CHU de Rouen étend son offre de soins en médecine interne

Dans le cadre de son plan de modernisation, le CHU de Rouen ouvre un nouveau service de médecine interne de 30 lits à l'hôpital Saint-Julien, à Petit-Quevilly.
Dans le cadre de son plan de modernisation, le CHU de Rouen ouvre un nouveau service de médecine interne de 30 lits à l’hôpital Saint-Julien, à Petit-Quevilly. 
A l’origine, l’hôpital Saint-Julien est un hôpital urbain de proximité orienté autour de 3 filières : la médecine interne polyvalente, la policlinique, avec des consultations dans diverses spécialités et la gériatrie. Depuis le 1er novembre 2016, une nouvelle unité de médecine interne de 30 lits complète les services proposés à la population. Cette extension s’inscrit dans le plan de modernisation de l’ensemble du CHU visant à renforcer l’offre de soins publique sur la rive sud de Rouen.
"Nous souhaitons que celle-ci soit plus lisible et plus accessible pour la population et pour nos partenaires professionnels de santé, explique le Pr Loïc Marpeau, président de la Commission médicale d’établissement (CME). Pour cela, nous avons travaillé plus d’un an à ce projet."
Un hôpital de jour orienté gériatrie et diabétologie
En parallèle, au sein de l’établissement se développe un hôpital de jour orienté gériatrie et diabétologie. Par ailleurs, des lits d’hébergement pour personnes âgées dépendantes sont transformés en lits de soins de longue durée pour mieux répondre aux besoins de la population.
"Pour accompagner ces modernisations, nous nous appuyons sur le dynamisme des médecins, des soignants et de la policlinique de consultations, très impliqués dans le projet de développement de cet hôpital de proximité ", explique Catherine Auger, directrice de l’hôpital Saint-Julien. Et de souligner : "Les jeunes praticiens que nous venons de recruter savent qu’ils pourront bénéficier du soutien de toute la communauté médicale et de la direction dans la mise en place de leurs projets de service"

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.