Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le grand rendez-vous de la chirurgie digestive dans l’Ouest

La première journée nantaise de chirurgie digestive se tiendra le 15 juin prochain, à la Cité des Congrès Nantes Atlantique, à l'initiative de l'équipe de la clinique de chirurgie digestive et endocrinienne (CCDE) du CHU de Nantes, que dirige le Professeur Paul-Antoine Lehur.

La première journée nantaise de chirurgie digestive se tiendra le 15 juin prochain, à la Cité des Congrès Nantes Atlantique, à l’initiative de l’équipe de la clinique de chirurgie digestive et endocrinienne (CCDE) du CHU de Nantes, que dirige le Professeur Paul-Antoine Lehur.

Cette journée sera l’occasion d’aborder tous les grands thèmes actuels de la discipline de chirurgie digestive avec des experts reconnus sur le plan national et international. Elle donnera un coup de projecteur sur cette spécialité moins médiatisée que d’autres et pourtant essentielle en raison de la fréquence et de la gravité des pathologies qu’elle traite, à commencer par le cancer digestif pour lequel elle représente la première et la plus efficace des thérapeutiques.

La chirurgie digestive regroupe ainsi l’ensemble des spécialistes prenant en charge le traitement chirurgical des maladies de l’appareil digestif. Comme tous les domaines de la médecine, la chirurgie digestive vit actuellement des bouleversements multiples : l’essor des biotechnologies, la révolution de la chirurgie mini-agressive et robotisée, la réhabilitation post-opératoire précoce, la multidisciplinarité au service du patient. Tous ces progrès majeurs vont être au coeur des débats.

Quatre sessions se succéderont pour aborder successivement la chirurgie du foie, du pancréas, du syndrome métabolique, l’obésité, et de la chirurgie colo-rectale :
• Session « chirurgie hépatique » : la place de la transplantation hépatique en 2007 sera précisée, ainsi que la prise en charge des lésions des voies biliaires survenant au cours des gestes de chirurgie courante ;
• Session « chirurgie pancréatique » : de façon très pratique, les modalités d’ablation de cet organe profond et fragile seront présentées ;
• Session « chirurgie bariatrique » : les recommandations nationales faites pour combattre ce problème majeur de santé publique seront exposées par les experts qui en sont à l’origine et la difficulté de la chirurgie digestive dans le contexte de l’obésité sera discutée ;
• Session « chirurgie colo-rectale » : la prise en charge du cancer du rectum avec ses nouvelles approches mini-invasives et les possibilités de reconstruction évitant une stomie définitive seront exposés. Cette session annonce d’ailleurs une importante réunion internationale qui se tiendra en 2008 à l’occasion de l’assemblée annuelle de l’European Society of Colo-Proctology, toujours dans le cadre de la Cité des Congrès Nantes Atlantique.

Cette première journée nantaise en appellera d’autres… Elle montre le dynamisme de l’équipe de chirurgie digestive du CHU de Nantes au sein de l’institut des maladies de l’appareil digestif (IMAD), qui met ainsi en place un outil de formation au service des praticiens de l’inter-région Ouest et au-delà. Elle met en évidence les avancées majeures que l’on peut attendre dans cette discipline pour peu que des moyens suffisants lui en soient attribués pour le bénéfice des nombreux patients concernés.

Inscription en ligne : www.b-c-a.fr/jncd2007

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.