Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le grand rendez-vous de la chirurgie digestive dans l’Ouest

La première journée nantaise de chirurgie digestive se tiendra le 15 juin prochain, à la Cité des Congrès Nantes Atlantique, à l'initiative de l'équipe de la clinique de chirurgie digestive et endocrinienne (CCDE) du CHU de Nantes, que dirige le Professeur Paul-Antoine Lehur.

La première journée nantaise de chirurgie digestive se tiendra le 15 juin prochain, à la Cité des Congrès Nantes Atlantique, à l’initiative de l’équipe de la clinique de chirurgie digestive et endocrinienne (CCDE) du CHU de Nantes, que dirige le Professeur Paul-Antoine Lehur.

Cette journée sera l’occasion d’aborder tous les grands thèmes actuels de la discipline de chirurgie digestive avec des experts reconnus sur le plan national et international. Elle donnera un coup de projecteur sur cette spécialité moins médiatisée que d’autres et pourtant essentielle en raison de la fréquence et de la gravité des pathologies qu’elle traite, à commencer par le cancer digestif pour lequel elle représente la première et la plus efficace des thérapeutiques.

La chirurgie digestive regroupe ainsi l’ensemble des spécialistes prenant en charge le traitement chirurgical des maladies de l’appareil digestif. Comme tous les domaines de la médecine, la chirurgie digestive vit actuellement des bouleversements multiples : l’essor des biotechnologies, la révolution de la chirurgie mini-agressive et robotisée, la réhabilitation post-opératoire précoce, la multidisciplinarité au service du patient. Tous ces progrès majeurs vont être au cœur des débats.

Quatre sessions se succéderont pour aborder successivement la chirurgie du foie, du pancréas, du syndrome métabolique, l’obésité, et de la chirurgie colo-rectale :
• Session « chirurgie hépatique » : la place de la transplantation hépatique en 2007 sera précisée, ainsi que la prise en charge des lésions des voies biliaires survenant au cours des gestes de chirurgie courante ;
• Session « chirurgie pancréatique » : de façon très pratique, les modalités d’ablation de cet organe profond et fragile seront présentées ;
• Session « chirurgie bariatrique » : les recommandations nationales faites pour combattre ce problème majeur de santé publique seront exposées par les experts qui en sont à l’origine et la difficulté de la chirurgie digestive dans le contexte de l’obésité sera discutée ;
• Session « chirurgie colo-rectale » : la prise en charge du cancer du rectum avec ses nouvelles approches mini-invasives et les possibilités de reconstruction évitant une stomie définitive seront exposés. Cette session annonce d’ailleurs une importante réunion internationale qui se tiendra en 2008 à l’occasion de l’assemblée annuelle de l’European Society of Colo-Proctology, toujours dans le cadre de la Cité des Congrès Nantes Atlantique.

Cette première journée nantaise en appellera d’autres… Elle montre le dynamisme de l’équipe de chirurgie digestive du CHU de Nantes au sein de l’institut des maladies de l’appareil digestif (IMAD), qui met ainsi en place un outil de formation au service des praticiens de l’inter-région Ouest et au-delà. Elle met en évidence les avancées majeures que l’on peut attendre dans cette discipline pour peu que des moyens suffisants lui en soient attribués pour le bénéfice des nombreux patients concernés.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”