Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Modéliser la grippe russe de 1889 et se préparer aux pandémies à venir

L'équipe AP-HP - UPMC - Inserm d'Alain-Jacques Valleron* publie la première analyse de la pandémie de 1889, connue sous le nom de grippe russe** dans la prestigieuse revue scientifique américaine Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS). « Jusqu'à présent, on ne raisonnait qu'à partir des 3 pandémies du 20ème siècle (1918, 1957 et 1968) qui ont été étudiées en détail, principalement celle de 1918 réputée pour avoir causé entre 50 et 100 millions de morts. » rappelle le Pr Alain-Jacques Valleron qui précise « Notre approche montre l'intérêt d'élargir le champ au 18ème et au 19ème siècles qui ont connu 8 pandémies. L'analyse historique apportera des éléments nouveaux, notamment sur les intervalles de temps entre deux pandémies, le plus long étant de 42 ans et le plus court de 8 ans. Autre enseignement : le mode de propagation du virus. En 1889, il n'y avait pas de compagnies aériennes et pourtant la moitié des européens et des américains a été contaminée. Ce qui montre que ce n'est pas en supprimant les vols que l'on arrête la propagation du virus de la grippe. Il serait vraiment intéressant de prolonger d'un ou deux siècles l'étude historique des pandémies. »

L’équipe AP-HP – UPMC – Inserm d’Alain-Jacques Valleron* publie la première analyse de la pandémie de 1889, connue sous le nom de grippe russe** dans la prestigieuse revue scientifique américaine Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS). « Jusqu’à présent, on ne raisonnait qu’à partir des 3 pandémies du 20ème siècle (1918, 1957 et 1968) qui ont été étudiées en détail, principalement celle de 1918 réputée pour avoir causé entre 50 et 100 millions de morts. » rappelle le Pr Alain-Jacques Valleron qui précise « Notre approche montre l’intérêt d’élargir le champ au 18ème et au 19ème siècles qui ont connu 8 pandémies. L’analyse historique apportera des éléments nouveaux, notamment sur les intervalles de temps entre deux pandémies, le plus long étant de 42 ans et le plus court de 8 ans. Autre enseignement : le mode de propagation du virus. En 1889, il n’y avait pas de compagnies aériennes et pourtant la moitié des européens et des américains a été contaminée. Ce qui montre que ce n’est pas en supprimant les vols que l’on arrête la propagation du virus de la grippe. Il serait vraiment intéressant de prolonger d’un ou deux siècles l’étude historique des pandémies. »

Pour réaliser cette étude, l’équipe s’est appuyée sur les données de mortalité hebdomadaires de 96 villes européennes et américaines et sur de nombreuses enquêtes épidémiologiques – en particulier en Allemagne et en Suisse. Les chercheurs ont également obtenue les données recueillies sur des centaines de milliers de soldats français, anglais et allemands. Il en ressort que la transmissibilité du virus était très comparable à celle observée durant les épidémies du 20ème siècle, et maintenant à celle de la grippe A (H1N1). La pandémie de 1889 a touché près de 50 % des populations européenne et américaine, mais sa mortalité fut faible, comparable à celles de 1957 et de 1968.

Cette nouvelle analyse renforce l‘aspect singulier, peut être exceptionnel, de la pandémie de 1918. Ce travail montre aussi qu’il est possible de retrouver des données de grande richesse sur les pandémies passées. Une fois analysées avec les outils modernes de la modélisation épidémiologique, ces données devraient permettre de mieux apprécier ce qu’est une pandémie « typique », et donc d’améliorer la préparation à la prochaine.

*l’Hôpital Saint Antoine (AP-HP), Unité « Epidémiologie, systèmes d’information, modélisation »

Contact Auteur
Professeur Alain-Jacques Valleron – 06 76 90 73 69
Alain-Jacques Valleron a,b,c, Anne Cori a,b, Sophie Valtat a,b,c Sofia Meurisse c, Fabrice Carrat a,b,c, and Pierre-Yves Boëlle a,b c
a)Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale, U 707, F-75012 Paris, France; b)Université Pierre et Marie Curie-Paris 6, UMR-S 707, F-75012 Paris, France; c)Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, Hôpital Saint Antoine, Unité de Santé Publique, F-75012 Paris, France

**“Transmissibility and geographic spread of the 1889 influenza pandemic” PNAS – avril 2010

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

HCL : une série vidéo destinée aux patients du cancer digestif 

Le mois dernier, les Hospices Civils de Lyon ont publié une série vidéo destinée aux patients atteints d’un cancer digestif, afin d’expliquer en toute transparence le parcours de soins mis en place à l’hôpital Lyon Sud. Une initiative qui se veut rassurante pour les personnes atteintes.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.