Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Mort inattendue du nourrisson : création d’un observatoire national à Nantes

Depuis mai 2015, le centre de référence régional spécialisé du CHU de Nantes pilote l’Observatoire national de la mort inattendue du nourrisson (Omin). Objectifs : comprendre, prévenir et développer la recherche afin de mieux lutter contre ce drame qui frappe près de 500 familles chaque année. 1ère cause de mortalité des tout petits âgés d'1 à 12 mois, ces décès restent inexpliqués dans 50 % à 70 % des cas.

Depuis mai 2015, le centre de référence régional spécialisé du CHU de Nantes pilote l’Observatoire national de la mort inattendue du nourrisson (Omin). Objectifs : comprendre, prévenir et développer la recherche afin de mieux lutter contre ce drame qui frappe près de 500 familles chaque année. 1ère cause de mortalité des tout petits âgés d’1 à 12 mois, ces décès restent inexpliqués dans 50 % à 70 % des cas.
L’Observatoire national de la mort inattendue du nourrisson (Omin) a été créé en mai 2015. Initié par l’Association nationale des centres référents de la mort inattendue du nourrisson, ce projet est porté par le centre de référence nantais et une équipe pluridisciplinaire de l’établissement.
Chaque année, 400 à 500 bébés décèdent de mort inattendue du nourrisson (MIN), définie comme « le décès subit d’un enfant de moins d’un an alors que rien dans ses antécédents connus ne pouvait le laisser prévoir ». La mort subite du nourrisson (MSN) correspond au « décès d’un nourrisson non expliqué par l’histoire des faits ni par les investigations post-mortem » ; en France, la Haute Autorité de Santé (HAS) a fixé à deux ans la limite supérieure d’âge de cette définition.
L’Omin réunit actuellement 35 centres définis en 1986 par une circulaire ministérielle. Leurs missions : prendre en charge, dans une structure hospitalière adaptée, les enfants décédés de mort inattendue du nourrisson ;réaliser les investigations nécessaires à l’établissement de la cause du décès ; accueillir les familles et assurer leur suivi ; mettre en place et organiser la recherche et l’enseignement sur le domaine ; organiser des actions de prévention et d’information. De nombreux centres de prise en charge périphériques travaillent en collaboration avec les centres de référence.
L’observatoire permet, via une plate-forme d’échange sécurisée entre professionnels, de regrouper les informations socio-économiques, cliniques et biologiques des enfants inclus. À moyen terme, le but de l’observatoire est de générer et d’actualiser des messages de prévention, et de faire progresser la recherche scientifique dans ce domaine.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.