Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pédagogie et humour contre les incivilités aux urgences

Aux urgences, le manque d'information ou la mauvaise compréhension sont souvent à l'origine de mécontentements, de tensions risquant dégénérer en incivilités ou pire en violences. Pour lutter contre ces agressions quotidiennes qui rendent le travail aux urgences de nuit particulièrement éprouvant pour les équipes, le CHU de Rouen mise sur la pédagogie et l'humour. Il a produit un film-reportage de 20 minutes « Urgences de nuit » pour faire partager aux télespectateurs le difficile travail des personnels soignants et médicaux.

Aux urgences, le manque d’information ou la mauvaise compréhension sont souvent à l’origine de mécontentements, de tensions risquant dégénérer en incivilités ou pire en violences. Pour lutter contre ces agressions quotidiennes qui rendent le travail aux urgences de nuit particulièrement éprouvant pour les équipes, le CHU de Rouen mise sur la pédagogie et l’humour. Il a produit un film-reportage de 20 minutes « Urgences de nuit » pour faire partager aux télespectateurs le difficile travail des personnels soignants et médicaux. 3 scènes « d’agression » verbales sont jouées par des comédiens professionnels et des soignants. Une telle initiative semble répondre aux attentes des usagers en matière d’information : diffusé en boucle dans la salle d’attente des Urgences adultes depuis le 15 août dernier, le film a été bien accueilli par le public qui peut, sans difficulté, s’identifier aux personnages irritants et coléreux.

Une initiative saluée par les professionnels de la santé
Réalisé grâce auX subventions obtenues dans le cadre du Protocole Aubry ,« Urgences la nuit » vient de recevoir le 1er Prix du Festival international du film et du multimédia médical FILMED, catégorie « Médecine d’urgence » qui s’est déroulé le 17 septembre 2004 à Amiens. FILMED, organisé pour la neuvième année par la Faculté de Médecine d’Amiens a regroupé 133 productions dans 22 catégories différentes.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”