Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Personnes âgées : leurs médecins de ville en contact direct avec l’AP-HM via une hotline

Le pôle de gériatrie de l’Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille (AP-HM) dirigé par le Pr Patrick Villani, a mis en place un numéro de téléphone réservé aux médecins généralistes de l’agglomération marseillaise, aux médecins coordonnateurs d’EHPAD ou d'établissements médico-sociaux.
Le pôle de gériatrie de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille (AP-HM) dirigé par le Pr Patrick Villani, a mis en place un numéro de téléphone réservé aux médecins généralistes de l’agglomération marseillaise, aux médecins coordonnateurs d’EHPAD ou d’établissements médico-sociaux.

Ce service + vient renforcer la relation ville hôpital que l’AP-HM entend développer. L’objectif est de mettre en place avec le professionnel de ville et en concertation avec la personne âgée, la solution qui lui conviendra le mieux.

Cette échange privilégié va fluidifier le parcours de la personne âgée entre la ville et l’hôpital en aidant les professionnels à faire face aux situations complexes. Les gériatres qui prennent en direct les appels possèdent une solide expérience. Ils sont capables, selon les situations d’organiser une hospitalisation sans passer par les urgences ou de proposer des alternatives comme des séances d’hôpitaux de jour ou encore de dépêcher dans les EHPAD ou à domicile des médecins gériatres membres des réseaux de gériatrie de la ville et des équipes mobiles hospitalières.

Le pôle de gériatrie de l’AP-HM

Le pôle de gériatrie dispose de deux unités de Soins de Suite et de Réadaptation de 50 lits spécialisées dans la prise en charge des personnes âgées poly-pathologiques dépendantes ou à risque de dépendance situées à Sainte-Marguerite, d’une unité de court séjour de 25 lits ainsi que de 21 lits délocalisés sur le site de la Timone, d’un hôpital de jour gériatrique et d’une plateforme de consultations externes.
Deux équipes mobiles de gériatrie et une unité transversale d’oncogériatrie viennent compléter l’offre de soins. 
Au total, le pôle de gériatrie prend en charge chaque année près de 6 000 personnes âgées.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.