Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Plateau Technique de Biologie : les travaux ont commencé

La construction du futur Plateau Technique de Biologie du CHU de Dijon a débuté en janvier 2006. Ce pôle réunira sur un même site l'ensemble des 15 laboratoires de l'établissement aujourd'hui dispersés et installés dans des locaux obsolètes ainsi que les deux laboratoires du Centre anticancéreux Georges François Leclerc et les activités médico-techniques de l'antenne bourguignonne de l'Etablissement Français du Sang. Un effort tout particulier a été porté sur la mise en commun des moyens et l'automatisation des activités. D'une superficie de 13 077m², ce nouveau bâtiment représente un investissement de 28,5 millions d'euros.

La construction du futur Plateau Technique de Biologie du CHU de Dijon a débuté en janvier 2006. Ce pôle réunira sur un même site l’ensemble des 15 laboratoires de l’établissement aujourd’hui dispersés et installés dans des locaux obsolètes ainsi que les deux laboratoires du Centre anticancéreux Georges François Leclerc et les activités médico-techniques de l’antenne bourguignonne de l’Etablissement Français du Sang. Un effort tout particulier a été porté sur la mise en commun des moyens et l’automatisation des activités. D’une superficie de 13 077m², ce nouveau bâtiment représente un investissement de 28,5 millions d’euros.

Cette opération s’inscrit dans le cadre plus général du regroupement sur un lieu unique des activités MCO et du plateau technique du CHU. Les bénéfices attendus allient l’amélioration et l’efficience de l’organisation à la qualité des prestations, dans le respect du Guide de Bonne Exécution des Analyses.

« Le plateau de biologie ne se limite pas une simple juxtaposition géographique des services actuels précise Alain Lalié, Secrétaire Général. Les processus ont été entièrement repensés selon les principes de mutualisation des moyens et d’automatisation des activités. » Ainsi, la nouvelle organisation du travail se traduit dans la distribution des activités partagées en espaces communs et en unités spécifiques dédiées aux actes spécialisés. Les espaces communs comprennent des zones techniques, logistiques et administratives, un secteur préanalytique, un plateau technique automatisé et de garde, des « ateliers » médico-techniques communs, le plateau de microbiologie, etc… Parmi les unités spécialisées on retrouvera : l’anatomie pathologie, la génétique moléculaire, la bactériologie, la biochimie, les explorations fonctionnelles, l’hématologie biologique, l’immunologie, la virologie-sérologie, la pharmacologie, la parasitologie…

Des gains de productivité sont attendus grâce à la rationalisation des structures, des processus de production et à la mise en commun des moyens : équipements, locaux et personnel. La diminution des effectifs affectés aux activités concernées a été estimée à près de 15%. Le futur plateau technique de biologie favorisera également le développement des activités de pointe répondant ainsi à la vocation et aux missions d’un établissement hospitalo-universitaire. L’innovation et recherche seront menées en lien avec le plateau de recherche de l’Université et les structures INSERM.

Le Plateau Technique de Biologie en chiffres
La surface totale à construire est de l’ordre de 13 077 m², dont 10 122 m² pour la partie intéressant les activités regroupées du CHU et du Centre anticancéreux Georges François Leclerc et 2 955 m² pour les activités de l’Etablissement Français du Sang.
Le coût prévisionnel d’investissement est de 28 577 000 euros (valeur « fin de chantier », toutes Dépenses Confondues).
La société AIA « atelier de la Rize » assure la maîtrise d’oeuvre de ce projet qui a par ailleurs bénéficié d’un soutien financier au titre du plan « Hôpital 2007 ».
La fin des travaux est prévue pour Janvier 2008.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.