Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Point d’orgue d’une année musicale riche et éclectique

Point d'orgue d'une année musicale riche et éclectique, la Fête de la musique au CHU regroupe du 19 au 21 juin, une trentaine d'unités et près d'une dizaine d'artistes.

Point d’orgue d’une année musicale riche et éclectique, la Fête de la musique au CHU regroupe du 19 au 21 juin, une trentaine d’unités et près d’une dizaine d’artistes.

Durant ces 3 jours de fête musicale, les patients, les visiteurs et les soignants ont pu se retrouver autour de la chanson française, de la musique manouche, des variétés internationales et découvrir des instruments du monde entier.

Le programme des Mots Zé des Sons, engagé depuis 2005 au CHU, a largement favorisé l’implication des équipes dans cette 26e fête de la musique. D’année en année, « Des Mots Zé des Sons » réussit à sensibiliser un nombre croissant de services à l’introduction de la musique et des contes à l’hôpital.

Les services pionniers du programme se sont aussi impliqués dans la fête de la musique : gérontologie, pédiatrie, addictologie, Soins de Suite et de Soins de longue durée. De nouveaux services les ont rejoints pour fêter ensemble la musique le 21 juin : services de neurologie, de neurochirurgie, de chirurgie viscérale, des maladies du foie et de l’appareil digestif, de cardiologie, des maladies du sang.

Le 20 juin le duo « sarcatone », -chanteurs et comédiens- a même provoqué une belle rencontre « intergénérationnelle ». En effet, les enfants d’un centre de loisirs proche du « Département de soins de suite et soins de longue durée » ont assisté, en voisins, à une représentation qui invitait le public à un voyage à travers le siècle dernier en chansons théâtralisées.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.