Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Qualité : Améliorer le séjour des prématurés et des personnes âgées

Le prix qualité du CHU de Montpellier récompense les équipes qui engagent une action pour optimiser la qualité des soins, de l'accueil et du confort du patient. Cette année les âges extrêmes de la vie sont concernés avec deux 1er prix ex aequo : le programme NICAP « Soins individualisés centrés sur la famille et le soutien du développement neuro-comportemental des grands prématurés » et l'évaluation systématique de la douleur chez les personnes âgées. Ces projets ont reçu un crédit de 38 000 euros chacun.

Le prix qualité du CHU de Montpellier récompense les équipes qui engagent une action pour optimiser la qualité des soins, de l’accueil et du confort du patient. Cette année les âges extrêmes de la vie sont concernés avec deux 1er prix ex aequo : le programme NICAP « Soins individualisés centrés sur la famille et le soutien du développement neuro-comportemental des grands prématurés » et l’évaluation systématique de la douleur chez les personnes âgées. Ces projets ont reçu un crédit de 38 000 euros chacun.

Le programme Nidcap présenté par le Pr Cambonie et Madame Chillault porté par le Pr Cambonie et Mme Chillault
Devant l’évolution technique des réanimations d’enfants nés de plus en plus tôt, le service de néonatalogie du CHRU de Montpellier a choisi le programme Nidcap depuis décembre 2007 pour augmenter la qualité des soins, et améliorer le pronostic neuro-développemental des prématurissimes. C’est un programme de soutien du développement de l’enfant prématuré à l’aide d’observations du comportement, de l’édition de recommandations précises et d’une participation parentale active, associées à la mise en place de soins individualisés.
L’implantation du Nidcap, commencée en 2001, s’apparente à un programme qualité avec une analyse objective de la situation de départ en terme de qualité de l’environnement et de soins, régulièrement mise à jour, ainsi que l’utilisation de grilles d’observation scientifiquement validées. Ces indicateurs de suivi ont permis de constater la progression dans la qualité des soins, ceci grâce à l’investissement des équipes : médicales, paramédicales, de l’administration hospitalière et de la formation continue.
Ce travail, initié au CHU de Brest, a nécessité une réflexion collégiale de dimension régionale ; cette avancée a vocation à être reprise dans les autres régions françaises.

La Douleur du sujet âgé : la repérer, l’évaluer pour mieux la prendre en charge démarché engagée par le Dr Léglise du Pôle Naissance et Pathologie de la femme Mme Vercruysse
La prise en charge de la douleur, priorité nationale de santé publique constitue depuis l’année 2000 l’un des axes prioritaires du projet médical du pôle de gérontologie. Les 3 objectifs actuels sont l’évaluation systématique de la douleur à l’entrée, la traçabilité de l’évaluation et la traçabilité du traitement. Sous l’égide d’un praticien gériatre algologue, un groupe pluri professionnel d’une vingtaine de soignants volontaires a été constitué. Il a permis la réalisation de démarches qualité sur la prévention et l’évaluation systématique de la douleur du sujet âgé hospitalisé au travers notamment de formations, d’informations, d’enquêtes annuelles, de films, de posters
Un algorithme décisionnel intégrant 3 échelles d’évaluation et un outil de traçabilité ont été réalisés et mis en place dans toutes les unités de gériatrie sous la responsabilité des binômes référents dans l’objectif de systématiser l’évaluation et la ré-évaluation de la douleur. Cette nouvelle pratique, mise en place depuis avril 2008, fait l’objet d’un suivi quantitatif et qualitatif régulier. Les résultats montrent une amélioration des pratiques.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Un nouveau robot chirurgical au CHU de Poitiers

Le mois dernier, le CHU de Poitiers s’est doté du nouveau robot chirurgical Da Vinci X. Une technologie qui permet à plusieurs de ses services de multiplier le nombre d’opérations mais également de développer de nouvelles perspectives pour certaines spécialités.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.