Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Téléconsultations gériatriques : une 1ère en Lorraine

Le CHRU de Nancy, l’Agence Régionale de Santé Lorraine et les EHPAD (Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) nancéiens Saint Joseph et Le Parc ont lancé officiellement les premières téléconsultations gériatriques de Lorraine le 24 juin 2014. Ce nouveau dispositif renforce le rôle d’expert et de recours du CHRU dans le domaine de la télémédecine et s’inscrit dans la dynamique d’amélioration de la prise en charge des personnes âgées, menée par l’établissement lorrain.

Le CHRU de Nancy, l’Agence Régionale de Santé Lorraine et les EHPAD (Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) nancéiens Saint Joseph et Le Parc ont lancé officiellement les premières téléconsultations gériatriques de Lorraine le 24 juin 2014. Ce nouveau dispositif renforce le rôle d’expert et de recours du CHRU dans le domaine de la télémédecine et s’inscrit dans la dynamique d’amélioration de la prise en charge des personnes âgées, menée par l’établissement lorrain.
Mises en place avec l’appui de Télésanté Lorraine, ces téléconsultations de gériatrie ont pour but d’optimiser la prise en charge médicale de personnes âgées résidant en EHPAD, et permettent aux résidents :
de bénéficier d’un avis gériatrique rapide et spécialisé dans des domaines tels que les pathologies cardio-vasculaires et pulmonaires, la psychiatrie, la dermatologie, l’aide à la prise en charge thérapeutique globale en soins palliatifs, etc.
d’éviter le transport et la multiplication des déplacements
de disposer d’un accès rapide aux soins et de voir leur prise en charge thérapeutique globale améliorée.
Et pour les établissements :
de rationaliser les coûts en évitant des hospitalisations et des frais de déplacement
de réduire les délais en cas de décisions d’hospitalisation.

Concrètement, les médecins coordonnateurs des deux EHPAD, les Drs Denis Craus et Arnaud Morettini, évaluent, lors de staffs interdisciplinaires, la fragilité des résidents. En accord avec le médecin traitant, ils planifient si nécessaire une téléconsultation réalisée par les spécialistes et médecins experts présents au CHRU de Nancy, comme le Dr Julien Azzi du service Gériatrie dirigé par le Pr Athanase Benetos. A moyen terme, les deux EHPAD nancéiens ont pour objectif de programmer un peu plus de 10 téléconsultations gériatriques par mois, sur chaque structure.
Ce lancement marque le début d’un projet de télémédecine en milieu médico-social plus global, impliquant prochainement d’autres EHPAD convaincus par ce dispositif innovant. Il illustre également le rôle moteur du CHRU de Nancy en matière de télémédecine, déjà effective pour d’autres spécialités : filière AVC, neuroradiologie, consultations pré-anesthésiques, consultations de dermatologie pour les détenus. Parmi les nombreux projets en cours, l’ouverture à d’autres disciplines comme la chirurgie de la main, les urgences ou encore à destination des personnes handicapées.
Actuellement situé autour de 100, le nombre de téléconsultations par mois réalisées avec le service Odys de Télésanté Lorraine, tout domaine confondu, devrait atteindre près de 200 actes mensuels fin 2014.
C’est dans cette même logique d’amélioration de la prise en charge des personnes âgées à l’hôpital que le CHRU de Nancy a ouvert le 1er juin 2014 l’Unité de Gériatrie d’Entrées Directes (UGED). Mise au service des médecins généralistes, l’UGED est accessible via le réseau téléphonique Vill’Hôp où ils peuvent joindre en direct un médecin hospitalier gériatre senior qui répond à la prise en charge rapide pour un bilan programmé ou non d’un patient âgé de plus de 75 ans. L’UGED évite à ces personnes un passage inutile au Service d’Accueil des Urgences et des multi séjours à l’hôpital, susceptibles de fragiliser leur état de santé.

En savoir plus sur les téléexpertises et le service Odys :
 https://crm.sante-lorraine.fr/fichiers/videos/video_odys.html

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.