Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Toulouse : 4 médecins du CHU classés parmi les «150 meilleurs médecins de France»

Le mensuel « Capital » vient de publier le classement des « 150 meilleurs médecins de France ». En cardiologie, le professeur Didier Carrié, chef du service de cardiologie, et Meyer Elbaz, professeur des universités et praticien hospitalier du service de cardiologie sont reconnus comme des grands spécialistes pour la prise en charge des maladies cardiaques et la pose de stents. L’article salue aussi la mémoire du professeur Jacques Puel qui posa le premier stent endocoronaire au monde, en 1986 au CHU de Toulouse.

Le mensuel « Capital » vient de publier son classement des « 150 meilleurs médecins de France ». En cardiologie, le professeur Didier Carrié, chef du service de cardiologie, et Meyer Elbaz, professeur des universités et praticien hospitalier du service de cardiologie sont reconnus comme des grands spécialistes pour la prise en charge des maladies cardiaques et la pose de stents. L’article salue aussi la mémoire du professeur Jacques Puel qui posa le premier stent endocoronaire au monde, en 1986 au CHU de Toulouse.
En hématologie, Michel Attal, directeur de l’Institut Claudius Regaud et professeur des universités – praticien hospitalier du service d’hématologie du CHU, et Guy Laurent, professeur des universités – praticien hospitalier du service d’hématologie du CHU de Toulouse sont distingués par ce classement pour le traitement des leucémies, des myélomes et de la maladie d’Hodgkin. Cette distinction participe à la renommée du CHU, du pôle de recherche hospitalo-universitaire en cancérologie de Toulouse (CAPTOR), et plus généralement de l’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse (IUCT).
Pour établir le classement des 150 meilleurs médecins de France dans trente pathologies (cancers, maladies cardiaques, neurochirurgie, chirurgie… ) Capital s’est appuyé sur les données du site spécialisé dans les conseils aux patients en quête d’un deuxième avis médical. Il a interrogé 150 experts, dont une centaine de médecins. A leurs recommandations s’ajoutent des critères quantitatifs comme le nombre de publications scientifiques et aussi l’utilisation d’équipements de pointe, le recours à la chirurgie mini-invasive.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.