Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Un CHU plus vaste et sans amiante

Auteur /Etablissement :
Un CHU plus vaste et sans amianteEn évolution permanente à l'image du progrès médical, le CHU de Clermont-Ferrand vient d'achever la construction de sa deuxième extension d'une surface utile de 13 456 m2 et d'une capacité de 236 lits. Le CHU se prépare maintenant à désamianter les ailes construites en 1970. Le nouveau bâtiment de cinq étages accueille les services de Cardiologie, de Chirurgie Vasculaire, de Neurologie et Électro-encéphalographie (EEG), d'Oto-rhino-laryngologie (ORL) et de Chirurgie ambulatoire d'ORL et d'Ophtalmologie. Dans les nouvelles chambres spacieuses et individuelles à 90%, les malades bénéficieront de meilleures conditions de confort et d'intimité.
En évolution permanente à l’image du progrès médical, le CHU de Clermont-Ferrand vient d’achever la construction de sa deuxième extension d’une surface utile de 13 456 m2 et d’une capacité de 236 lits. Le CHU se prépare maintenant à désamianter les ailes construites en 1970. Le nouveau bâtiment de cinq étages accueille les services de Cardiologie, de Chirurgie Vasculaire, de Neurologie et Électro-encéphalographie (EEG), d’Oto-rhino-laryngologie (ORL) et de Chirurgie ambulatoire d’ORL et d’Ophtalmologie. Dans les nouvelles chambres spacieuses et individuelles à 90%, les malades bénéficieront de meilleures conditions de confort et d’intimité(cabinets de toilette privatifs)


Des chambres individuelles spacieuses aux teintes chaudes

Une attention particulière a été portée à l’amélioration de l’accueil, désormais plus simple et plus rapide. L’objectif étant de développer les pré-admissions afin que toutes les formalités puissent être réalisées avant le jour de l’hospitalisation. Pour les consultations, les formalités administratives seront effectuées directement dans le service, au plus près du praticien. Le patient sera accueilli, non plus par deux personnes, mais par une seule qui constituera son dossier dans sa globalité.


Les patients venant en hospitalisation dans les services du nouveau bâtiment se présentent dans un bureau des entrées dédié, situé dans le hall.
Les patients venant en consultation se rendent directement dans les services, au plus près du praticien, où des guichets d’accueil sont installés

Coût de l’opération
Travaux : 57 millions d’euros hors démolition dont 10 millions d’euros de subventions de l’État.
Équipement : 5,126 millions d’euros (biomédical) et 1,584 millions d’euros (hors biomédical).
Architecte : Vincent Rivoire (Cabinet CRR Architectes)

Le désamiantage et la déconstruction : un programme de près de 100 millions d’euros
Mis en service en 1970, l’ancien bâtiment du CHU Gabriel-Montpied est constitué d’une ossature métallique type : poutre/poteaux, floquée à l’amiante pour la protection du feu. La présence d’amiante constitue un frein à la maintenance du bâtiment et rend impossible toute intervention sur la structure pourtant indispensable pour faire évoluer ce bâtiment au regard des diverses obligations réglementaires en matière de sécurité.

En donnant la priorité à l’opération de désamiantage du bâtiment Gabriel-Montpied dans son projet d’établissement (2010-2014 ), le CHU de Clermont-Ferrand respecte les prescriptions des pouvoirs publics en terme de sécurité et libère de nouveaux espaces. Les travaux débuteront en 2011 par le désamiantage des ailes centrales de consultations qui seront reconstruites. Puis viendra le tour du désamiantage de l’aile Ouest en prévision de sa démolition pour permettre l’édification d’un nouveau bâtiment adossé au plateau technique existant. Cette restructuration vise à fluidifier les activités de soins.

Objectifs de la troisième extension (ouverture en 2017)
– regroupement des blocs opératoires sur un site unique ;
– rapprochement sur un même plateau des activités de réanimation ;
– réintégration dans le plateau d’imagerie des IRM ;
– rapprochement SAMU / SMUR / URGENCES ;
– création d’une hélistation en terrasse à l’aplomb du plateau technique ;
– amélioration des liaisons entre le CHU et le Centre Jean-Perrin.

Financement
L’annonce faite par Madame le Ministre de la Santé et des Sports, dans le cadre du 2e congrès de l’Union des Régions Hospitalières du Sud-Est (URHSE) qui se déroulait à Clermont-Ferrand le 22 octobre 2009, d’un financement de l’État à hauteur de 91 millions d’euros redonne l’espoir de voir le désamiantage du bâtiment principal du CHU mené à son terme.
91 millions d’euros de l’État au titre de l’enveloppe mise aux normes exceptionnelles
Le coût total de l’opération s’élève à 166 millions d’euros.
Le coût du désamiantage et de la déconstruction représentant 91 millions d’euros pris en charge à 100 % au titre de l’enveloppe nationale du plan Hôpital 2012.

Évolution architecturale du site Gabriel-Montpied
1970 : ouverture de Gabriel-Montpied (ancien bâtiment amianté) ;
1994 – 1999 : ouverture de nouveaux bâtiments sans amiante : ailes d’hospitalisation et plateau technique étendus et regroupés (fermeture de Fontmaure et Sabourin) ;
2010 : ouverture de la nouvelle aile ;
2010 – 2017 : désamiantage et démolition des ailes historiques de 1970 ;
2017 : nouvelle aile d’hospitalisation et plateau technique agrandi : Gabriel-Montpied
complètement désamianté.

Sur le même sujet

Une nouvelle maison des Femmes au CHU de Montpellier

La Maison des Femmes Agnès McLaren vient d’ouvrir à Montpellier. Ce lieu est destiné à toutes celles qui sont victimes de violences et entièrement dédié, grâce à l’engagement des professionnels du CHU, à leur santé. L’actrice Alexandra Lamy, ambassadrice de “la maison des femmes”, est la marraine du site montpelliérain.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.