Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Vers un nouvel âge de glace en rythmologie : la cryothérapie

Auteur /Etablissement :
Précurseur, l'hôpital de la Timone a été le premier établissement à adopter dès juin 2007 l 'ablation par le froid (-70 degrés) des tissus cardiaques impliqués dans les arythmies. Cette innovation permet d'éviter une intervention lourde avec anesthésie générale.

Précurseur, l’hôpital de la Timone a été le premier établissement à adopter dès juin 2007 l ‘ablation par le froid (-70 degrés) des tissus cardiaques impliqués dans les arythmies. Cette innovation permet d’éviter une intervention lourde avec anesthésie générale.

Le 4 juin, l’équipe du service de rythmologie cardiaque du CHU de la Timone, dirigée par le Pr Jean-Claude Deharo, s’est mobilisée autour d’un événement : la visite du Pr Marc Dubuc, de Montréal, l’un des plus grands spécialistes mondiaux de la Cryoablation.
Cette nouvelle méthode de destruction sélective des tissus cardiaques impliqués dans des arythmies (emballements pathologiques du rythme cardiaque) permet de traiter, sous simple anesthésie locale, des patients très invalidés.

La visite du Professeur Dubuc a été l’occasion d’échanges très productifs entre les différents médecins présents, autour d’interventions sur des patients. Etaient invités pour l’événement des spécialistes de tout premier plan venant des Bouches-du-Rhône, du Var, du Vaucluse et de l’Hérault. La méthode a convaincu l’ensemble des médecins présents par son efficacité et son innocuité : la cryothérapie est très confortable pour le patient car totalement indolore, évitant une intervention lourde sous anesthésie générale.

Aujourd’hui la Timone est le seul centre du Sud de la France à disposer de cette technique.

Contact
jean-claude.deharo@ap-hm.fr

Sur le même sujet

A Bordeaux, un nouvel IHU pour mieux prévenir les AVC

Le 11 juillet a eu lieu à Bordeaux le lancement de l’Institut hospitalo-universitaire Vascular Brain Health Institute (VBHI), premier des douze nouveaux IHU annoncés l’an dernier par Emmanuel Macron dans le cadre de France 2030. En réunissant chercheurs, cliniciens et partenaires industriels, cette nouvelle institution souhaite créer un nouveau paradigme dans la prévention des maladies vasculaires cérébrales.

Une nouvelle maison des Femmes au CHU de Montpellier

La Maison des Femmes Agnès McLaren vient d’ouvrir à Montpellier. Ce lieu est destiné à toutes celles qui sont victimes de violences et entièrement dédié, grâce à l’engagement des professionnels du CHU, à leur santé. L’actrice Alexandra Lamy, ambassadrice de “la maison des femmes”, est la marraine du site montpelliérain.