Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

1ère en France : laryngectomie partielle par voie orale avec robot

Le 3 mars 2009, le Dr Philippe Céruse, ORL a utilisé pour la première fois le robot Da Vinci pour minimiser les effets d'une laryngectimie partielle ou totale sur un patient souffrant d'un cancer du larynx. Il a fait passer sa mini-pince par la bouche du patient afin de pratiquer l'ablation d'une partie du larynx. Cette nouvelle technique évite l'incision du cou (cervicotomie) et l'ouverture de la trachée (la trachétomie provisoire). Ce progrès pourra bénéficier à plusieurs dizaines de patients par an.

Le 3 mars 2009, le Dr Philippe Céruse, ORL a utilisé pour la première fois le robot Da Vinci pour minimiser les effets d’une laryngectimie partielle ou totale sur un patient souffrant d’un cancer du larynx. Il a fait passer sa mini-pince par la bouche du patient afin de pratiquer l’ablation d’une partie du larynx. Cette nouvelle technique évite l’incision du cou (cervicotomie) et l’ouverture de la trachée (la trachétomie provisoire). Ce progrès pourra bénéficier à plusieurs dizaines de patients par an.

Des micro-gestes que seul le robot peut réaliser
Grâce au robot télémanipulé, le chirurgie peut effectuer des micro-gestes d’une très grande précision. Les bras articulés portent à leur extrémité des instruments chirurgicaux très fins : mini-pinces, mini-bistouri électrique, mini-clamps capables de réaliser des mouvements à 180 degrès, ce qu’un poignet humain ne peut pas faire.

Quant au chirurgien il bénéficie d’une vision grossie jusqu’à 20 fois en 3 dimensions.

Sur le même sujet

Une nouvelle maison des Femmes au CHU de Montpellier

La Maison des Femmes Agnès McLaren vient d’ouvrir à Montpellier. Ce lieu est destiné à toutes celles qui sont victimes de violences et entièrement dédié, grâce à l’engagement des professionnels du CHU, à leur santé. L’actrice Alexandra Lamy, ambassadrice de “la maison des femmes”, est la marraine du site montpelliérain.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.