Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Avec Internet, les chambres stériles s’ouvrent sur le monde !

Pour rompre l'isolement des patients en secteur stérile l'association Leucémie Espoir du Maine-et-Loire et le CHU d'Angers ont mis en place un système de visioconférence dans le service de Maladies du Sang. Avec Internet, les chambres stériles s'ouvrent sur le monde !

Pour rompre l’isolement des patients en secteur stérile l’association Leucémie Espoir du Maine-et-Loire et le CHU d’Angers ont mis en place un système de visioconférence dans le service de Maladies du Sang. Avec Internet, les chambres stériles s’ouvrent sur le monde !

Beaucoup de maladies du sang, en particulier les leucémies, nécessitent des traitements lourds qui parfois imposent l’hospitalisation du patient en secteur stérile. Situation particulièrement éprouvante tant physiquement que moralement. Physiquement car les traitements y sont lourds et moralement car à la maladie il faut encore ajouter l’éloignement avec son environnement et sa famille.

Plus qu’un éloignement, il s’agit d’un isolement. Aucun contact non stérile avec un autre individu ne peut être envisagé. Le patient voit se dresser entre lui et l’équipe soignante et sa famille des barrières sous forme de masques, de gants et autres bonnets.

Cet isolement physique ne peut être contourné. En revanche, il est possible de faire en sorte que la séparation avec la famille et les amis soit moins douloureuse. C’est avec cette volonté que l’association Leucémie Espoir du Maine-et-Loire a développé, avec le service de Maladies du Sang du CHU d’Angers, un projet de visioconférence.

Internet est véritablement entré dans les chambres stériles.
L’association a ainsi acquis des ordinateurs équipés de lecteur DVD, microphone, caméra, prise ADSL permettant aux patients de voir et parler avec leur conjoint, leurs enfants, leurs parents à tout moment du jour ou de la nuit. Ce lien avec la famille permet aux patients de vivre plus sereinement l’hospitalisation.

Cette initiative de l’association Leucémie Espoir s’impose, après plus de 6 mois de fonctionnement, comme une véritable amélioration dans la prise en charge des patients. De fait, la communication avec l’équipe soignante en est facilitée et l’acceptation des soins favorisée.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.