Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Don de moelle osseuse : campagne d’information et de recrutement

Le 16 novembre 2006, l'Agence de la biomédecine en collaboration avec l'Etablissement Français du Sang, les centres hospitaliers et les associations lance une campagne nationale d'information et de recrutement de volontaires au don de moelle osseuse. Elle s'ouvre par la première semaine nationale de mobilisation sur le don de moelle osseuse, coup d'envoi d'une information soutenue pendant 3 ans.

Le 16 novembre 2006, l’Agence de la biomédecine en collaboration avec l’Etablissement Français du Sang, les centres hospitaliers et les associations lance une campagne nationale d’information et de recrutement de volontaires au don de moelle osseuse. Elle s’ouvre par la première semaine nationale de mobilisation sur le don de moelle osseuse, coup d’envoi d’une information soutenue pendant 3 ans.

Une campagne pour réfléchir à son engagement personnel en tant que donneur « Vous avez un don et si vous en faisiez profiter les autres ? » : un message simple et interpellant que le public doit comprendre à travers cette campagne. Car inciter chacun à s’interroger sur son engagement en tant que donneur est l’objectif de cette campagne. S’informer et réfléchir pour devenir donneur sont les messages qui seront relayés du 16 au 22 novembre.

Où trouver des documents à partir du 16 novembre 2006
• En appelant gratuitement le numéro vert 0 800 20 22 24 ;
• En consultant le site internet www.dondemoelleosseuse.fr


     

Recruter de nouveaux donneurs pour répondre aux besoins des patients

L’objectif, à terme, est d’augmenter le Registre français de 100 000 nouveaux donneurs afin de mieux répondre aux besoins des patients. Il est aussi d’enrichir la diversité de ce fichier. En effet, le recrutement de 100 000 nouveaux donneurs n’est utile aux patients que s’il leur apporte des profils génétiques tous très différents correspondant à ceux dont ils ont besoin.

Ce recrutement est essentiel pour arriver à ce qu’au moins la moitié des personnes greffées en France le soit à partir du Registre français. Actuellement, seuls 27,3% des patients pris en charge sur le territoire ont reçu un greffon provenant du Registre français et 72,7% de Registres internationaux.

Atteindre cet équilibre permettra de mieux prendre en charge les patients qui ont besoin d’une greffe en France en simplifiant son organisation. Il est en effet plus simple pour les médecins de se procurer un greffon provenant du même territoire que celui du receveur.

L’augmentation du nombre d’inscrits au Registre français permettra aussi à la France d’augmenter de façon significative sa contribution à la base de données mondiale des donneurs de moelle osseuse.
Enfin, cela permettra de réduire le coût de la greffe en France puisque un greffon provenant d’un Registre international coûte 2,8 fois plus cher qu’un greffon provenant du Registre français.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

HCL : une série vidéo destinée aux patients du cancer digestif 

Le mois dernier, les Hospices Civils de Lyon ont publié une série vidéo destinée aux patients atteints d’un cancer digestif, afin d’expliquer en toute transparence le parcours de soins mis en place à l’hôpital Lyon Sud. Une initiative qui se veut rassurante pour les personnes atteintes.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.