Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Grippe A : Action / Réflexion / Mise en débat

Afin d'aider chacun à construire sa propre opinion sur la grippe A et ses enjeux, l'espace éthique de Bretagne occidentale* organise une conférence-débat le mardi 29 septembre de 17h à 20h 00 à l'attention du grand public et des professionnels de santé. Seront abordés les aspects techniques et pragmatiques de prévention et de traitement de la grippe A ainsi que les questionnements éthiques suscités par l'information, l'organisation des réponses graduées et leurs conséquences sur la vie économique et sociale.

Afin d’aider chacun à construire sa propre opinion sur la grippe A et ses enjeux, l’espace éthique de Bretagne occidentale* organise une
conférence-débat le mardi 29 septembre de 17h à 20h 00 à l’attention du grand public et des professionnels de santé. Seront abordés les aspects techniques et pragmatiques de prévention et de traitement de la grippe A ainsi que les questionnements éthiques suscités par l’information, l’organisation des réponses graduées et leurs conséquences sur la vie économique et sociale.

Les préoccupations liées à la pandémie grippale actuellement amorcée ont déclenché une alerte médiatique d’une ampleur sans précédent. Les informations concernent les gestes de prévention, les conduites en cas de contamination et au coup par coup les mesures de fermeture d’établissements publics mais elles ne permettent pas de saisir véritablement les enjeux de la pandémie annoncée d’autant que des discours divergents brouillent la représentation des risques encourus par la population et de leurs conséquences sociétales et économiques.

Pour comprendre les mécanismes mis en place pour affronter l’épidémie la conférence-débat se déroulera en deux parties. La première « technique » portera sur les aspects scientifiques, pratiques et organisationnels : des spécialistes des maladies infectieuses et de l’hygiène apporteront des réponses pratiques aux questions que chacun se pose à propos de cette nouvelle grippe, de sa prévention et de son traitement ;
La seconde réflexive ouvrira sur les questions éthiques que la pandémie et son « traitement » soulèvent : orientations priorisées en santé et justice, solidarité et libertés individuelles, maladie et stigmatisation, communication, conséquences sociales et économiques… Les enjeux éthiques seront éclairés notamment par le vice-président du Comité Consultatif National d’Ethique, rapporteur de l’avis du CCNE intitulé « Questions éthiques soulevées par une possible pandémie grippale ».

*L’espace éthique de Bretagne occidentale a été fondé en 2005 par une convention hospitalo-universitaire passée entre le CHU de Brest et la Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé de l’Université de Bretagne Occidentale (UBO),

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.