Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Hypercholestérolémie familiale : DECHOL 13, un parcours de soins Ville-Hôpital exemplaire

Pour encourager le dépistage précoce de l’hypercholestérolémie familiale (excès de cholestérol dans le sang) et accompagner le patient sur un parcours de soins performant et coordonné, Marseille forme les professionnels de santé libéraux, médecins, biologistes, infirmiers. "Cette approche innovante est soutenue par un partenariat avec les Unions régionales des professionnels de Santé (URPS) PACA et l’association de patients ANHET." commente le porteur du projet, le Pr VALERO, chef du service de Nutrition-Maladies Métaboliques-Endocrinologie de l’hôpital de la Conception (AP-HM).

Pour encourager le dépistage précoce de l’hypercholestérolémie familiale (excès de cholestérol dans le sang) et accompagner le patient sur un parcours de soins performant et coordonné, Marseille forme les professionnels de santé libéraux, médecins, biologistes, infirmiers. "Cette approche innovante est soutenue par un partenariat avec les Unions régionales des professionnels de Santé (URPS) PACA et l’association de patients ANHET." commente le porteur du projet, le Pr VALERO, chef du service de Nutrition-Maladies Métaboliques-Endocrinologie de l’hôpital de la Conception (AP-HM).
6 sessions de formation (4 à Marseille, 1 à Aix-en-Provence et 1 à Martigues) réunissant 300 professionnels ont été assurées par les Dr Béliard, Monclar et Valéro « L’Agence Régionale de Santé a assuré le financement des formations et nous avons pu nous appuyer sur les URPS pour envoyer de la documentation pédagogique à l’ensemble des médecins des Bouches-du-Rhône. Grâce à ce partenariat exemplaire, 160 patients ont pu rentrer pour l’instant dans ce parcours de soins ville-hôpital et bénéficier d’une prise en charge spécifique.»
L’hypercholestérolémie familiale est l’une des maladies génétiques les plus fréquentes. Elle est plus sévère que l’hypercholestérolémie classique car elle est présente dès l’enfance. Elle correspond à un taux élevé de cholestérol dans le sang. Ce surplus de cholestérol dans les artères entraîne la formation de plaques d’athérome responsables d’accidents cardio-vasculaires. Cette maladie est sous-diagnostiquée. Elle est souvent découverte de façon fortuite car elle est généralement asymptomatique. En l’absence d’un diagnostic précoce, le risque d’accident cardio-vasculaire est très élevé, et ce, dès le plus jeune âge.
Un parcours de soins facilité de A à Z
Grâce à cette campagne de sensibilisation et de formation, dès lors que le taux de cholestérol d’un patient dépasse le signal d’alerte, le laboratoire le renvoie au médecin traitant. Si le médecin suspecte une hypercholestérolémie familiale, il adresse le patient aux experts de la Conception via une fiche de liaison et un site internet. « Le patient est alors reçu dans le mois et dans 95% des cas, l’adressage est justifié » explique le Pr Valéro. Avant de procéder au dépistage génétique, un conseiller en génétique – dont le master a été créé à Marseille par le Pr Nicole Philip – procède à une enquête génétique. Il étudie les antécédents familiaux dans le but de déterminer le poids de l’histoire familiale dans l’apparition de la maladie.
S’il s’avère nécessaire, le test génétique est réalisé grâce à une simple prise de sang. Le délai d’obtention du résultat est de 4 mois contre 12 mois auparavant. En parallèle, un bilan cardio-vasculaire est pratiqué en Hôpital de Jour. Si le diagnostic d’hypercholestérolémie familiale est posé, le patient est mis sous traitement médicamenteux et l’ensemble de la famille est dépisté. « Le projet est que le dépistage en cascade puisse être réalisé par le biais d’une consultation chez le médecin traitant. Cette consultation s’effectuerait par télé-expertise en présence du médecin traitant, du conseiller génétique et du médecin expert de la Conception. Les patients seraient ensuite suivis directement par leur médecin traitant. Cette collaboration est une réelle avancée pour les patients. D’autant que de nouvelles thérapies sont prometteuses ! » se félicite le Pr Valéro

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Un nouveau robot chirurgical au CHU de Poitiers

Le mois dernier, le CHU de Poitiers s’est doté du nouveau robot chirurgical Da Vinci X. Une technologie qui permet à plusieurs de ses services de multiplier le nombre d’opérations mais également de développer de nouvelles perspectives pour certaines spécialités.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.