Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

International : Metz-Thionville engagé dans la lutte contre le diabète au Congo

Depuis onze ans, le CHR promeut une coopération médicale et de soins avec le Congo ; un partenariat né de la rencontre entre le Dr Cuny, chef du service d'endocrinologie-diabétologie-nutrition et Dr Bouenizabila qui a exercé dans son unité. Nommé ensuite responsable Afrique des maladies non transmissibles Dr Bouenizabila dirige actuellement le service de diabétologie du CHU de Brazzaville.

Depuis onze ans, le CHR promeut une coopération médicale et de soins avec le Congo ; un partenariat né de la rencontre entre le Dr Cuny, chef du service d’endocrinologie-diabétologie-nutrition et Dr Bouenizabila qui a exercé dans son unité.  Nommé ensuite responsable Afrique des maladies non transmissibles Dr Bouenizabila dirige actuellement le service de diabétologie du CHU de Brazzaville.

Une collaboration fondée sur l’échange d’expériences, le transfert de savoirs et l’aide internationale

Le programme du 2ème sommet africain francophone du diabète au Congo (congrès scientifique RAFDIA) qui se tiendra 27, 28, 29 octobre 2011 a été élaboré  par les Docteurs Bouenizabila et Cuny, avec l’appui de l’association des diabétologues de Lorraine (A.D.E.L). Ce 2ème congrès s’inscrit dans l’urgence ; il s’agit de combattre une affection qui connaît une évolution exponentielle au niveau mondial et des projections alarmantes avec une prévision de 80% de malades supplémentaires dans les 10 ans à venir. Les pays du tiers monde seront tout particulièrement touchés. Déjà, le diabète est la 2ème cause d’hospitalisation en Afrique.  

Nombreuses sont les actions en faveur des patients mises en place avec le CHR depuis 2000 :
– Création de la 1ère association de diabétiques en Afrique équatoriale finalisée en 2005 : DIABACTION Congo
– Achat du 1 er laser au Congo pour la rétinopathie diabétique grâce à un partenariat très actif avec l’association Dianolor de Thionville.
– Approvisionnement en insulines non utilisées par les patients du CHR Metz-Thionville.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.