Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La qualité reconnue des laboratoires brestois

Une recherche brestoise de qualité pour des soins optimisés : Le Laboratoire de Génétique Moléculaire et de génétique épidémiologique et le Centre d'Investigation Clinique viennent de recevoir le label A+ de l'INSERM. Cette note maximale est une reconnaissance pour les équipes de chercheurs et le CHU se fécilite de ces excellents résultats.

Une recherche brestoise de qualité pour des soins optimisés : Le Laboratoire de Génétique Moléculaire et de génétique épidémiologique et le Centre d’Investigation Clinique viennent de recevoir le label A+ de l’INSERM. Cette note maximale est une reconnaissance pour les équipes de chercheurs et le CHU se fécilite de ces excellents résultats.

Le laboratoire de Génétique Moléculaire et de génétique épidémiologique – équipe INSERM U613 (INSERM/EFS/UBO) développe une recherche focalisée sur la compréhension au niveau moléculaire de maladies génétiques particulièrement fréquentes en Bretagne comme la mucoviscidose, l’hémochromatose ou la luxation congénitale de la hanche. Combinant des approches de génétique moléculaire, d’épidémiologie génétique, l’objectif est de comprendre les relations complexes existant entre le génotype (la structure des gènes) et le phénotype (l’expression des gènes).

Sa contribution dans l’avancée des connaissances dans le domaine de la génétique de la mucoviscidose et de la pancréatite chronique est reconnue par la communauté scientifique au niveau international.
Cette recherche se situe dans un continuum entre la recherche fondamentale et la recherche appliquée et les découvertes de gènes ou des mutations que faites par le laboratoire, il y a quelques années, bénéficient aujourd’hui aux malades et sont de précieux outils diagnostics. Le laboratoire de Génétique Moléculaire et de génétique épidémiologique est un des laboratoires français de référence pour le diagnostic de la mucoviscidose ou de la pancréatite chronique héréditaire.

INSERM U 613 – Noté A+
Directeur : Pr Claude Férec
Effectif : 60 personnes
(CHU/Université de Bretagne Occidentale/Etablissement Français du Sang)

Le Centre d’Investigation Clinique (CIC)- INSERM 502 a pour missions de regrouper les ressources méthodologiques, d’apporter un soutien logistique, d’aider à valoriser les travaux de recherche et d’améliorer la formation à la recherche. Il assure également le transfert des résultats de la recherche fondamentale cognitive, en physiologie, en physiopathologie et en santé des populations vers des applications diagnostiques et thérapeutiques.

INSERM 502 – Noté A+
Directeur : Pr Dominique Mottier
Effectif : 30 personnes
(CHU/ Université de Bretagne Occidentale)

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.