Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La Rhumatologie inaugure sa plateforme ambulatoire

MIEUX COMPRENDRE SA MALADIE POUR MIEUX LA GERER ET LA VIVRE AU QUOTIDIEN : le 15 novembre dernier la Clinique Universitaire de Rhumatologie du CHU de Grenoble a inauguré sa plateforme ambulatoire, basée à Echirolles, sur le site sud du CHU. L'occasion de faire connaître et d'expliquer le fonctionnement de cette structure innovante, où l'éducation thérapeutique tient une large place, pour permettre aux patients d'améliorer leur qualité de vie grâce à la connaissance de leur maladie. Une éducation sous forme de cours, au moyen d'outils originaux conçus en collaboration avec les laboratoires pharmaceutiques partenaires du programme.

MIEUX COMPRENDRE SA MALADIE POUR MIEUX LA GERER ET LA VIVRE AU QUOTIDIEN : le 15 novembre dernier la Clinique Universitaire de Rhumatologie du CHU de Grenoble a inauguré sa plateforme ambulatoire, basée à Echirolles, sur le site sud du CHU. L’occasion de faire connaître et d’expliquer le fonctionnement de cette structure innovante, où l’éducation thérapeutique tient une large place, pour permettre aux patients d’améliorer leur qualité de vie grâce à la connaissance de leur maladie. Une éducation sous forme de cours, au moyen d’outils originaux conçus en collaboration avec les laboratoires pharmaceutiques partenaires du programme.

L’enjeu que représente la qualité de vie des patients atteints de maladies chroniques a été identifié très tôt par le Centre Hospitalier Universitaire de Grenoble, qui fait partie des établissements précurseurs en France dans le domaine. La plateforme ambulatoire de la Clinique Universitaire de Rhumatologie a conçu des programmes d’éducation thérapeutiques dès 1992 et a conduit près de 250 sessions auprès de patients atteints de maladies inflammatoires chroniques telles que la polyarthrite rhumatoïde et la spondylarthrite ankylosante. Sur 15 millions de personnes atteintes de maladies chroniques à ce jour en France, 600 000 souffrent de rhumatismes inflammatoires, ce qui représente un enjeu de santé publique important.

La plateforme ambulatoire de la Clinique Universitaire de Rhumatologie marque une étape majeure dans la démarche d’innovation qui anime le Centre Hospitalier Universitaire de Grenoble. Il s’agit d’un outil exceptionnel dans sa structure et dans son fonctionnement, qui va permettre de dynamiser l’offre de soins sur les aspects diagnostiques, thérapeutiques et éducatifs. Cette structure innovante permettra également d’aller plus loin dans la recherche sur l’homme en mouvement et dans le traitement des maladies de l’appareil locomoteur.
La Clinique Universitaire de rhumatologie regroupe les lits d’Hôpital de Jour de la Clinique Universitaire de rhumatologie et les lits d’Anesthésie – Chirurgie ambulatoire d’Orthopédie et Traumatologie du Sport.

Sensibles à la démarche, 12 sportifs de la région Grenobloise ont accepté de participer à leur façon à ce programme et ont donné leur nom à chacune des 12 chambres de la plateforme : Jeannie Longo, Laure Pequegnot, Isabelle Lafaye, Carole Montillet, Vincent Clerc, Philippe Collet, Lionel Comole, Bruno Saby, Bernard Thévenet, Julien Loy, René Jacquot et Cyril Moré. Une façon conviviale et chaleureuse de montrer l’hôpital dans toute sa dimension humaine, au service des patients et de leur qualité de vie.

Cette plateforme ambulatoire et le programme d’éducation thérapeutique qui y sera dispensé représentent une solution nouvelle d’accompagnement des patients. Egalement impliquées dans la recherche en rhumatologie, les équipes des Professeurs Juvin et Saragaglia ont donc pu illustrer leur action à travers cette manifestation, qui s’est tenue en amont du prochain congrès de la Société Française de Rhumatologie les 4 et 5 Décembre prochain à Paris, qui rassemble tous les acteurs du progrès au service des patients.

Pour en savoir plus lire le dossier de presse

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.